Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - Trois médecins retenus pour examiner les candidats

Les Prs Stéphane Méo Ikama (cardiologue), Paul Macaire Ossou Nguiet (neurologue) et le Dr Bertille Léa Edmonde (généraliste) sont les trois médecins retenus par la Cour constitutionnelle, sur proposition de l'Ordre national des médecins du Congo, pour constater l'état physique et mental des candidats à l'élection présidentielle du 21 mars.

Les trois médecins assermentés ont été installés dans leur fonction le 20 janvier à Brazzaville par le président de la Cour constitutionnelle, Auguste Iloki en présence du président de l'Ordre national des médecins du Congo, Léon Hervé Iloki.

S'adressant aux trois professionnels de la santé, le président de la Cour constitutionnelle a rappelé les dispositions combinées de la Constitution du 25 octobre 2015 et de la loi électorale qui donnent à son institution le pouvoir d'introniser le collègue des médecins assermentés pour délivrer le certificat médical aux candidats après les visites médicales.

« Je vous rappelle que votre rôle peut déterminer le destin de la nation, dans la mesure où les constations auxquelles vous procéderez établiront l'aptitude ou l'inaptitude d'un postulant aux fonctions de président de la République. Une épreuve éliminatoire, dirait-on ! », a indiqué le président de la Cour constitutionnelle.

Votre tâche, a-t-il poursuivi, est délicate, sensible et déterminante pour chaque postulant ; la Cour constitutionnelle perçoit clairement, en même temps que vous le mesurez, la lourdeur de la responsabilité qui vous incombe.

Par ailleurs, Auguste Iloki a rappelé aux trois médecins le serment d'Hippocrate auquel ils sont astreints de s'y conformer. « A vous de relever le challenge, non dans l'émotion mais comme vous y invite votre serment dont les termes résonnent, assurément, au quotidien en vous pour guider votre conscience professionnelle », a-t-il insisté.

En outre, Auguste Iloki s'est dit confiant de l'expertise des médecins et de leur plein attachement à la déontologie et à l'éthique de leur métier. « Vous avez pleinement conscience des valeurs de votre profession qui vous immunisent contre l'arbitraire afin de délivrer des certificats médicaux en toute sincérité. C'est en somme une invite à offrir à la nation votre expertise, à respecter le secret professionnel, la dignité humaine et, signe des temps, à vous y consacrer dans le strict respect des mesures barrières contre la pandémie de coronavirus », a-t-il conclu.

Notons que les trois médecins assermentés ont été sélectionnés par l'Ordre national des médecins du Congo parmi 747 membres que compte cette organisation professionnelle.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.