Soudan: L'ONU condamne l'assassinat de travailleurs humanitaires

Une fillette de sept ans donne de l'eau à son grand-père pendant qu'il prie dans un camp pour personnes déplacées au Darfour, au Soudan.
20 Janvier 2021

Les Nations Unies ont condamné, mercredi, le meurtre récent de travailleurs humanitaires au Soudan, demandant que les auteurs de ces actes soient tenus pour responsables. Lors de violences intercommunautaires au Darfour-Occidental, trois membres du personnel d'organisations humanitaires, dont un humanitaire avec sa famille, ont été tués.

Le Coordinateur humanitaire par intérim pour le Soudan, Babacar Cissé, a également exprimé de graves préoccupations concernant l'escalade de la violence au Darfour occidental et exhorté toutes les personnes concernées à mettre immédiatement un terme à la violence.

Les heurts auraient fait plusieurs victimes, détruit des biens et déplacé des personnes. « Au moins 129 morts et 200 blessés à Geneina, dans le Darfour occidental selon l'agence de presse soudanaise -SUNA », a précisé le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), dans son dernier bulletin humanitaire publié mercredi.

Ce sont les violences les plus sanglantes depuis la signature en octobre d'un accord de paix entre le gouvernement et des groupes rebelles.

Selon OCHA, l'escalade de la violence intercommunautaire a entraîné le déplacement de près de 40 .00 personnes et causé la destruction de biens. Ces déplacés ont cherché refuge dans les villages d'AlSalam et d'Um Shijeira à l'est de Geneina

Face à ces mouvements de population, M. Cissé a souligné la nécessité d'assurer la sécurité des personnes qui reçoivent et distribuent l'aide humanitaire.

Sur le terrain, outre l'aide fournie par la Commission de l'aide humanitaire du Soudan, les organismes humanitaires sont également prêts à soutenir l'intervention « lorsque les conditions de sécurité le permettent ». « Le Fonds humanitaire pour le Soudan a activé le mécanisme de réponse d'urgence pour accélérer la réponse et pourrait allouer des fonds supplémentaires si nécessaire », a indiqué OCHA dans son bulletin humanitaire.

Dans le même temps, le Programme alimentaire mondial (PAM), a de quoi venir en aide à 50.000 personnes grâce à ses distributions alimentaires d'urgence. L'agence onusienne dispose de 10.000 tonnes de nourriture dans ses entrepôts au Darfour occidental et du combustible à Zalingei.

Le Secrétaire général, Antonio Guterres, s'était dit profondément préoccupé, lundi dernier, par les affrontements au Darfour occidental. Le chef de l'ONU avait appelé les autorités soudanaises à déployer tous les efforts possibles pour désamorcer la situation et mettre fin aux combats. Pour l'ONU, l'urgence est de rétablir l'ordre public et assurer la protection des civils, conformément au Plan national de protection des civils du gouvernement.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.