Algérie: Commerce - Les fichiers nationaux du Secteur fin prêts courant 2021

Alger — Le secteur du commerce parachèvera l'élaboration, courant 2021, de trois fichiers nationaux devant faire office de systèmes d'information d'aide à la décision, a indiqué mercredi le Directeur général des systèmes d'information au ministère du Commerce, Belaifa Fouad.

Il s'agira, à la faveur de ces fichiers, de collecter toutes les informations relatives à la production nationale et à son suivi dans le cadre des opérations d'importation ou d'exportation ainsi que les données relatives aux opérateurs, une démarche tendant à renforcer la transparence et le processus de contrôle.

Ces fichiers, qui seront « prochainement » lancées, permettront le recensement de tous les exportateurs algériens, les opérations d'exportation réalisées et les produits concernés par l'exportation et leur valeur financière ainsi que la collecte de toutes les informations liées aux opérateurs en matière d'importation (valeur financière et région d'origine).

Les informations contenues dans ces fichiers permettront de déterminer les stocks et d'interdire l'importation des produits en saturation sur le marché, ce qui contribuera à rationaliser les dépenses. Elles permettront aussi d'identifier les acteurs activant dans la production et la distribution des produits de large consommation et d'obtenir des informations fiables.

Ces fichiers font l'objet d'une mise à jour périodique (chaque mois), à travers l'espace d'échange électronique, en ce sens que les données sont saisies de manière fiable et contrôlée, ce qui contribuera à réduire les manipulations lors de la réalisation des processus concernés, et à atteindre plus de transparence, selon le M. Belaifa.

Par ailleurs, l'année 2020 a été caractérisée par la mise en place de huit systèmes d'information qui contrôlent la gestion de plusieurs dossiers importants du secteur, dont le système de suivi de l'approvisionnement du marché en lait subventionné, celui de suivi du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes et celui du contrôle des prix des produits de large consommation.

Il s'agit également des systèmes de suivi du réseau d'alerte rapide pour les produits présentant un risque pour la santé du consommateur, de gestion du fichier national des fraudeurs et des auteurs d'infractions graves, de gestion des inventaires des biens relevant du secteur et de celui d'activités de contrôle et de répression des fraudes sur les frontières, ainsi que celui de protection et de suivi du fonctionnement du réseau interne.

Pour le même responsable, les résultats de ces systèmes ,mis au point dans le cadre d'un processus global de numérisation du secteur, sont ressentis en termes d'amélioration du contrôle commercial ainsi qu'au niveau des services extérieurs, à travers l'exploitation des informations "en temps réel" et la sécurisation de l'échange d'informations de façon rapide et précise.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.