Algérie: Sonatrach signe une convention-cadre avec l'IANOR sur la normalisation

Alger — Le groupe Sonatrach a signé mercredi à Alger une convention-cadre avec l'Institut algérien de normalisation (IANOR), pour accompagner ses différentes structures dans le domaine de la normalisation, la certification et la formation dans ce domaine.

Paraphée par le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, et le directeur général de l'Ianor, Djamel Hales, cette convention-cadre porte notamment sur la formation et la sensibilisation pour la vulgarisation des référentiels normatifs, l'acquisition des normes ainsi que la création d'une plateforme numérique pour relier les différents fonds normatifs existants au sein du groupe.

La convention-cadre permet aussi d'instaurer une "veille normative", la rédaction de normes d'entreprises, leur soumission aux commissions techniques nationales et la promotion de travaux de recherche et essais en Algérie.

La mise en œuvre de cette convention-cadre, dont la durée est fixée à trois ans, sera entamée incessamment avec deux premiers contrats concernant l'implémentation de deux normes: ISO 26000, relative à la responsabilité sociétale et ISO 37001 relative au système de management anti-corruption.

La mise en place de ces deux normes s'inscrit dans le cadre de l'engagement éthique et sociétal du groupe Sonatrach, souligne M. Hakkar.

Citant les avantages de cette convention, le directeur de l'Ianor a fait remarquer que Sonatrach devrait réduire ses dépenses en matière d'acquisition de normes, en évitant l'achat des mêmes normes par les différentes filiales, et ce, à travers un seul achat avec licences par le groupe.

Installation du comité d'éthique de la Sonatrach

D'autre part, le PDG de Sonatrach a procédé, lors de la même cérémonie, à l'installation d'un comité d'éthique de l'entreprise en présence des membres du Conseil d'administration et des directeurs exécutifs et centraux.

Ce comité, rattaché directement au PDG, a pour objectif principal de mettre en œuvre la charte d'éthique de Sonatrach ainsi que l'ensemble des règles et procédures applicables dans ce domaine.

Composé de cinq membres et d'un secrétariat, le comité d'éthique constitue un "centre de vigilance" pour l'entreprise et un canal de communication pour ses travailleurs.

Le comité "véhiculera une image positive instaurant la confiance à l'intérieur et à l'extérieur", a déclaré M. Hakkar, estimant "qu'un comportement éthique de l'entreprise contribue à sa réussite économique".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.