Congo-Brazzaville: Aménagement - Validation du plan d'urbanisme de Brazzaville

Le plan local d'urbanisme de la capitale congolaise a été validé avec amendements le 20 janvier au cours d'un atelier. Il permettra de mettre en évidence les principaux enjeux de la ville de Brazzaville en matière de développement urbain en vue de faciliter l'implémentation des futures constructions.

Initié dans le cadre du projet de Développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (Durquap) soutenu par la Banque mondiale et le gouvernement congolais, le document sur le diagnostic du plan local d'urbanisme (PLU) de Brazzaville est un état des lieux qui recense les problèmes, les forces, les faiblesses, les attentes, les enjeux économiques, fonciers, environnementaux ou encore sociaux. Il permettra de faciliter l'implémentation des futures constructions. L'élaboration de ce plan a mobilisé une douzaine d'experts nationaux et internationaux en cette période marquée par la pandémie du coronavirus.

Le plan local d'urbanisme vise, en effet, à rendre applicable un document d'urbanisme réglementaire, opposable aux administrations et tiers ; définir une implantation précise des infrastructures ou équipements ; permettre à l'administration de rendre conformes les plans de lotissement notamment via le respect des normes d'aménagement et des principes de grande maille. Il a également pour objectif de permettre à l'administration de mieux contrôler le domaine public de l'Etat, les servitudes et les zones non-constructibles et enfin de définir un plan de zonage qui précise les règles applicables de construction à la parcelle.

A l'ouverture des travaux, le coordonnateur du projet Durquap, Batounguidio, a signifié que cette étape de validation, par toutes les composantes des différentes agglomérations était déterminante pour la formulation d'un plan local d'urbanisme viable, opposable à tous et devra baliser toutes les opérations d'aménagement dans un horizon temporel de 20 ans.

Il a par ailleurs déploré le déséquilibre urbain observé dans les villes congolaises, particulièrement à Brazzaville et Pointe-Noire, dont les conséquences ne cessent de miner le cadre de vie et le bien-être des citadins. Parmi les causes de cette situation figure selon lui l'abscence de planification sur le long terme des établissements couplée au changement climatique et aux risques de catastrophes naturelles.

M. Batounguidio a aussi appelé à l'implication de tous les acteurs du secteur urbain afin de fournir les données pour un diagnostic urbain approfondi qui permettra par la suite de proposer des scénarii de développement spatial de Brazzaville. Une présentation approfondie du rapport a été faite par Benoit Chaligné et Jean Granjux pour permettre aux participants de s'imprégner du document. Dans sa présentation, Benoit Chaligné, géographe urbaniste à Urba Plan a estimé que ce document était l'élément principal qui va conditionner le développement urbain de la ville. Il sera en quelque sorte un outil d'aide à la décision pour les autorités nationales et locales afin de mettre en œuvre un plan d'urbanisme qui permettra une bonne réalisation des futures constructions dans la ville.

Notons que l'atelier a réuni des acteurs des ministères en charge de l'Aménagement, des Affaires foncières, de l'Equipement, de l'Energie, de l'Intérieur, de l'Education.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.