Sénégal: MSGBC Oil, Gas and Power - L'édition 2021 prévue les 26 et 27 octobre prochains

Msgbc Oil, Gas and Power 2021, organisé par Africa Oil & Power sous les auspices du Président Macky Sall, se tiendra les 26-27 octobre 2021, à Dakar. Selon un communiqué de presse, cet événement sera la principale plate-forme d'investissement pour les industries du pétrole, du gaz et de l'énergie de l'Afrique de l'Ouest. Il mettra en évidence l'attrait de la région pour les investissements, en tant que l'un des points stratégiques les plus intéressants en matière d'énergie en Afrique, avec des découvertes majeures d'hydrocarbures et un vaste potentiel d'énergies renouvelables.

Msgbc Oil, Gas and Power 2021 est organisé en partenariat avec le ministère du pétrole et de l'énergie, Cos Petrogaz, Petrosen et diverses associations Américaines et Canadiennes de l'industrie de l'énergie, et il réunira toutes les parties prenantes et les investisseurs pour promouvoir le développement et l'expansion du secteur de l'énergie en Afrique de l'Ouest et ouvrir un dialogue sur la transition énergétique Africaine.

«Le Sénégal a réussi à accélérer ses développements pétroliers et gaziers, malgré l'incertitude récente causée par Covid-19, et a attiré des investissements dans les secteurs éolien et solaire, s'imposant comme le leader de la transition énergétique en Afrique de l'Ouest. Le gouvernement Sénégalais souhaite étendre ce récit aux pays voisins, dans le but de générer des affaires et une collaboration transfrontalières, et d'améliorer la qualité de vie de centaines de millions de personnes », renseigne la même source.

En Afrique de l'Ouest, précise-t-on, le Sénégal a suscité la plus grande attention avec le développement du champ de Sangomar - un investissement de 4,2 milliards de dollars avec un potentiel de production allant jusqu'à 100 000 barils par jour - ainsi que le développement de Great Tortue Ahmeyim mené par BP et Kosmos, qui contiendrait des réserves de gaz naturel estimées à 100 millions de barils d'équivalent pétrole.

«Au-delà du Sénégal, la découverte massive de 50 000 milliards de pieds cubes de gaz naturel faite par Kosmos en Mauritanie en 2019, les près de 5 milliards de barils de pétrole que l'on estime être présents dans les blocs A1, A2, A4 et A5 ainsi que les nouvelles entrées et les programmes de forage en Guinée Bissau, en Guinée Conakry et ailleurs dans la région, montrent que les opportunités abondent », renseigne le communiqué.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.