Madagascar: Ambohijanaka - Trois blessés lors de l'attaque du domicile d'un épicier

L'insécurité reprend de l'ampleur dans les périphéries de la Capitale. Parmi les localités réputées dangereuses en matière d'acte de banditisme, Ambohijanaka était le théâtre d'une attaque à main armée la nuit du mardi au mercredi dernier.

Vers 21 heures dans le fokontany de Mahamandry, commune Ambohijanaka, district d'Antananarivo Atsimondrano, le domicile d'un épicier, qui sert également de magasin, a été la cible d'une bande de nombre inconnu et munie d'armes blanches. Selon les témoignages des victimes, les malfaiteurs se sont introduits de force dans la maison juste au moment où les propriétaires étaient sur le point d'aller dormir. Une fois à l'intérieur, les assaillants ont violenté les personnes qu'ils y ont rencontrées.

Ces dernières qui ont été obligées de se soumettre aux exigences de leurs prédateurs qui ont réclamé tous les objets de valeur dans la maison. Les malfaiteurs ont alors réussi à dérober une somme de 150.000 ariary, deux téléphones portables avant de prendre la fuite. L'épicier et sa femme, âgés respectivement des 39 et des 38 ans, ainsi que leur fils ont été blessés.

Avisés quelques minutes après l'acte, deux gendarmes du poste fixe d'Ambohijanaka se sont immédiatement rendus sur les lieux avec une moto, dotation de cette unité. Appuyés par des membres du fokonolona, ils sont partis à la poursuite des malfaiteurs. Ce qui a permis d'arrêter deux des malfaiteurs dans la nuit-même alors que leurs complices ont pu s'échapper. Les deux téléphones volés ont été trouvés sur eux. Pour continuer la recherche, cinq gendarmes de la brigade d'Andoharanofotsy ont été également dépêchés sur les lieux. Amenés dans cette brigade, les deux individus arrêtés ont été placés en garde à vue pour enquête.

Mahitsy. Ce même mardi 19 janvier, une autre attaque à main armée a eu lieu dans le chef-lieu de la commune de Mahitsy, soit à une centaine de kilomètres à l'Ouest de la Capitale. Vers 19 heures, sept bandits armés de deux pistolets automatiques et d'armes blanches ont pris d'assaut deux épiceries. Selon l'information, la bande a tiré un coup de feu pour intimider la population avant de s'en prendre à leurs cibles où ils ont dérobé 420.000 ariary en liquide, des bijoux en or, un téléphone portable.

Heureusement aucun blessé ni perte en vie humaine n'est à déplorer. Alertés de ces faits, des gendarmes de la brigade de Mahitsy se sont précipités sur place. Malgré la célérité de l'intervention, ils sont rentrés bredouille parce que les malfrats se sont déjà évanouis dans l'obscurité. Ils se sont alors contentés de boucler toutes les issues susceptibles d'être empruntées par les fugitifs. L'enquête est en cours.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.