Madagascar: Sillon du passé - Les « oiseaux métalliques » et le ciel malgache

Le début du XXe siècle malgache a été marqué par l'histoire de l'aviation. Entre 1911 et 1938, Le ciel malgache voit des « Appareil Volant Imitant l'Oiseau Naturel » voler.

Le 7 juillet 1911, 15 ans après l'annexion de Madagascar par la France, un petit avion transporté par un bateau et remonté sur place débarque à Madagascar. Piloté par Jean Raoult, l'avion évolue dans le ciel de la Capitale. C'est la première fois qu'un avion vole dans le ciel malgache. Il faut attendre 15 ans pour voir un autre "appareil volant imitant l'oiseau naturel » atterrir sur le sol tananarivien. En effet, la Grande Ile accueille l'hydravion "H-194 Lioré et Olivier" du lieutenant de Vaisseau Marc Bernard, parti de l'étang de Berre le 12 octobre 1926, avec un autre hydravion piloté par Guilbaud et Bougault, amerrit à Mahajanga le 21 novembre 1926, après 20 étapes et 41 jours de vol.

21 janvier 1927, "Breguet XIX" piloté par le commandant Jean Dagnaux et le mécanicien Paul Dufert atterrit à Antananarivo après avoir fait 55 jours de vol depuis Paris. Deux ans plus tard, le 27 octobre 1929 à 11 heures, un "Farman-192 F-AJJB" piloté par le trio Goulette-Marchesseau-Bourgeois vient toucher terre après avoir traversé l'Afrique de l'Ouest, le Sahara, Niamey et le congo Belge (RDC), en Rhodésie anglaise, avant de terminer son périple terrestre africain au Mozambique. Le trajet vers la région du Sud-Ouest de l'Océan Indien est inévitable pour l'appareil. De plus, Madagascar est une grande île favorable à une escale. Ainsi, fatigué et affaibli par sa pneumonie compliquée par le paludisme, Marcel Gouttelette décide de se faire soigner à Madagascar. Ensuite, à Madagascar, l'équipage distribue le courrier à Antsirabe et Toamasina. Après avoir séjourné presque un mois dans la Grande Île, l'avion part pour La Réunion.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.