Madagascar: Assassinat de Danil Radjan - Une vidéo montrant l'aveu d'un "vazaha" devient virale

Quelques mois après le meurtre commis sur Danil Radjan, un étranger résidant à Madagascar est passé aux aveux, une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux dernièrement. Cette vidéo a fait parler d'elle, des commentaires ont été émis par les utilisateurs.

L'histoire fait froid dans le dos. La thèse d'un homicide volontaire avec préméditation est confirmée à travers cette séquence qui devrait avoir une valeur importante pour la manifestation de la vérité de ce crime. Le ressortissant français, qui avait bénéficié d'une liberté provisoire mais a été placé sous contrôle judiciaire pendant l'enquête au parquet, a reconnu les faits dans la vidéo. Cet homme a été interpellé par les forces de l'ordre avec trois Malgaches une semaine après la découverte macabre.

Contrairement à cet étranger, les trois Malgaches ont été placés sous mandat de dépôt à la maison de force de Tsiafahy. Ce ressortissant français expliquait dans la vidéo le déroulement du meurtre de la victime. Il a reconnu son implication exclusive dans le décès de ce père de famille, survenu dans l'enceinte de La City Ivandry. La victime a été retrouvée sans vie dans le parking souterrain du centre commercial, un site où le défunt avait son appartement.

Le Français avoue qu'il a été contacté par deux « karana » pour exécuter l'acte avec une prime de 60.000 euros. Les commanditaires sont des ressortissants indopakistanais très connus dans la commercialisation de fournitures et de bricolage.

À travers la vidéo, le Français a également admis avoir étranglé puis battu le corps de la victime. Même s'il y a cet aveu, la vérité sur cette affaire reste incomplète, il manque le comment et le pourquoi du crime. Le mystère sur cette affaire n'est pas encore résolu. Des réactions de la part de la Procureure de la République où des enquêteurs de la police nationale seraient attendus face à la vulgarisation de cette vidéo. Affaire à suivre.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.