Guinée: Un quatrième opposant meurt en prison, jusqu'où ira ce décompte macabre?

21 Janvier 2021

Les opposants au régime Alpha Condé arrêtés avant et après l'élection présidentielle du 18 octobre dernier continue de mourir en détention à la prison civile de Corontie(Conakry).

Après El hadj Ibrahima Sow du quartier Carrière, Lamarana Diallo de Wanidara, et Roger Bamba qui a été inhumé ces derniers jours dans son Lola natal, c'est Mamadou Oury Barry âgé de 21 ans qui décéde en détention le 16 janvier dernier.

La disparition de ces partisans de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dirigée par l'ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo a créé une forte indignation au sein de l'opinion nationale et internationale.

Les États-Unis d'Amérique par la voie de son ambassade en Guinée exhorte l'Etat guinéen à respecter les procédures régulières en matière d'interpellations et de détentions.

Tous ces opposants au troisième mandat d'Alpha Condé et membre de l'Union des forces démocratiques de Guinée sont décédés sans être présentés à un juge. C'est ce qui veut dire qu'ils ne pourront jamais se défendre pour les faits qui leur sont reprochés. Sur les trois premiers décès, aucune autopsie n'a été faite pour déterminer les véritables causes de leur mort. Un fait qui amène des doutes au sein de l'opinion. Les parents des victimes qui n'ont que leurs yeux pour pleurer se remettent à la volonté de Dieu.

Pourquoi des centaines d'opposants sont entassés dans les geôles du régime sans? Quelles sont les véritables causes de ces multiples décès en prison ? Qui sera la prochaine victime? Jusqu'où ira ce décompte macabre ? Les questions restent entières.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.