Madagascar: Cyclone Eloïse - Plus de mille sinistrés dans le Nord-Est

De nombreux dégâts ont été répertoriés après la traversée de la forte tempête tropicale Eloïse. La population dans les districts concernés est appelée à la vigilance.

La traversée de la forte tempête tropicale Eloïse a laissé un lourd bilan pour la partie Nord-Est du pays. Après son passage, près de mille vingt-six personnes sont sinistrées dans sept districts, à savoir Maroantsetra, Vavatenina, Toamasina, Antalaha, Mandritsara, Befandriana Nord. Les districts de Maroantsetra et Vavatenina enregistrent le plus de sinistrés, puisqu'ils sont à raison de cinq cent soixante-cinq personnes. À Maroantsetra, Eloïse a entraîné la montée d'eau. Les personnes sinistrées ne pourront pas rentrer chez elles pour le moment.Elles devront attendre que le niveau de l'eau baisse.

C'est le cas dans la commune d'Ankatokato où les habitants pataugeaint dans l'eau encore hie. « Nombreuses communes ont été directement touchées par la forte tempête tropicale. Dans certains fokontany, près de cinquante personnes n'ont nulle part où aller. Des sites d'hébergement ont été installés pour accueillir les victimes », affirme une source jointe au téléphone hier. Même situation dans la ville d'Ambinanitelo, totalement inondée, selon un point de situation en date du 20 janvier par le BNGRC. Hier, des poteaux d'électricité n'ont pas résisté aux rafales apportées par le cyclone et qui a engendré la coupure de l'électricité. Dans la ville de Maroantsetra, près de onze poteaux sont à terre. Le rétablissement de l'électricité reste difficile dû à l'inondation et aux arbres tombés sur les câbles. Des arbres ont été arrachés par la puissance du vent apporté par le cyclone. Près de cinquante-cinq cases ont été détruites.

Vigilance post cyclone

Dans le fokontany Ambatomitraka, la route nationale N°5 est partiellement bloquée. À Vavatenina, l'activité scolaire a été interrompue hier. Même chose pour Maroantsetra, les élèves ont prévu de regagner les bancs des salles de classes à partir de ce jour. Pour d'autres districts, de nombreuses salles de classes ont été endommagées, près de trente-une salles de classes ont été endommagées. Six ont été complètement détruites.

Pour l'instant, la vigilance Aléa ou vigilance post cyclone demeure pour les régions Sava, Analanjirofo, Bealanana, Befandriana Nord et Mandritsara. Pour la journée d'hier, des cumuls de pluies abondantes ont été attendus dans la partie Nordouest, ce qui a provoqué des crues et des inondations locales. A 13 heures, heures locales, la forte tempête tropicale se localisait à Mampikony. Elle était passée dans la région Boeny. Néanmoins, le vent qu'il a apporté a diminué de 50 km à l'heure.

En continuant sa trajectoire, la partie Nord-Ouest est passée à une vigilance forte pluie. Sur la base des vigilances météorologiques, les populations des zones basses des districts d'Ambilobe, Ambanja, Nosybe, Analalava, Antsohihy, Port Bergé, Befandriana Avaratra, Mandritsara, Mitsinjo, Soalala, Mahajanga I, Mahajanga II, Ambatoboeny, Marovoay, Besalampy et Maintirano ont été priées de se déplacer en lieu sûr et en hauteur car les fortes pluies peuvent engendrer des inondations et des crues rapides.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.