Madagascar: Jirama - L'État suspend le tarif Optima

Coup de théâtre hier. Alors que la Jirama a expliqué à la presse hier le nouveau système de tarification Optima, le gouvernement a ordonné sa suspension.

Coup de massue. Quelques heures après avoir expliqué à la presse, les détails du nouveau système de tarification Optima, les dirigeants de la Jirama ont été simplement et nettement désavoués par le gouvernement réuni en conseil des ministres. « Le tarif de l'électricité et de l'eau appliqué par la Jirama doit être aligné au pouvoir d'achat de la population surtout après la crise sanitaire. Aucune hausse de tarif ne doit intervenir pour ménager les conditions de vie de la population et des foyers. Le nouveau tarif doit être prêt sous 48 heures pour pouvoir anticiper toute crise sociale provoquée par une hausse du prix de l'eau et de l'électricité ».

Le gouvernement désamorce ainsi une vive réaction de la population après le tollé général causé par l'application de ce tarif Optima assimilé par la plupart des abonnés à une hausse de tarif déguisée. Ceux qui ont reçu la facture de janvier crient au scandale.

« Sous le tarif 16, le montant de ma dernière facture était de 177 920 ariary. Avec le tarif confort, la Jirama m'a envoyé une facture de 201948 ariary pour exactement la même consommation et le nombre de jours . Pour moi c'est tout simplement du vol. La Jirama me fait payer une puissance que je n'ai pas consommée » peste Claudio Ratsisarotiny, abonné à Itaosy.

Chiffre d'affaires

Un autre abonné se trouve dans le même cas. Avec une consommation moyenne de 190 kilowattheures , il passe de 220 000 ariary à plus de 350 000 ariary.

« Augmentation de revenus tarifaires et hausse de tarif sont deux choses tout à fait différentes. La Jirama ne compte pas du tout augmenter ses tarifs actuels mais plutôt son chiffre d'affaires. Pour cela, nous devons réduire au maximum les coûts de production tout en améliorant les gains de la compagnie » argumente Vonjy Andriamanga, directeur général de la Jirama. La réponse du gouvernement est cinglante. « La Jirama continue de recevoir de l'État une subvention en milliards ariary. Par conséquent, la baisse du tarif de la Jirama est recommandée. Toutes les stratégies ont été déployées pour maintenir le tarif de l'électricité et de l'eau ». Un véritable désaveu à l'endroit des dirigeants de la Jirama qui semblent n'en faire qu'à leur tête à en juger la teneur du communiqué du gouvernement. Pire, il enjoint la Jirama à revoir à régler les factures déjà émises et dont le montant est exorbitant.

Le système Optima est ainsi mort-né. Pourtant tout n'est pas négatif dans ce nouveau système. « C'est tout bénéf pour moi. Pour la première fois ma facture a baissé » jubile Bernadette Rahantasoa, abonnée à Tanjombato qui n'utilise que quelque s ampoules et une télé. Effectivement, les petits consommateurs y trouvent leur compte. À moins de 100 kilowattheures, le tarif Optima est avantageux. La Jirama comptait se rattraper en déplumant les moyens et grands consommateurs. Mal lui en prit. L'État qui a senti un électrochoc venir, en a décidé autrement.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.