Egypte: Le pays espère augmenter le volume des échanges commerciaux avec le Soudan

La ministre du Commerce et de l'Industrie, Nevine Gamea, a espéré mercredi l'augmentation du volume des échanges commerciaux entre l'Egypte et le Soudan, faisant état des concertations poursuivies entre les deux parties pour aboutir à cet objectif.

La ministre du Commerce est arrivée mercredi soir à Khartoum à la tête d'une délégation importante pour une visite de plusieurs jours au cours de laquelle elle doit participer à l'inauguration de la 38e édition de la foire internationale de Khartoum, prévue demain jeudi à laquelle l'Egypte est l'invitée d'honneur.

Mme Gamea a été accueillie à l'aéroport international de Khartoum par son homologue soudanais et plusieurs autres responsables au ministère, ainsi que l'ambassadeur d'Egypte à Khartoum Hossam Eissa.

A l'aéroport de Khartoum, Mme Gamea a loué l'accueil chaleureux qui lui a été réservée notant que la présence des produits égyptiens à la foire de Khartoum permettrait l'augmentation des échanges commerciaux entre les deux pays.

Un mémorandum d'entente concernant le développement des PME sera signé, a-t-elle dit notant que l'Egypte soutiendrait toujours le Soudan partant des relations historiques bilatérales.

Elle a noté qu'elle présiderait durant la visite le côté égyptien à la réunion du conseil d'affaires égypto-soudanais.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.