Maroc: Prison locale Tanger 2 - Les détenus des événements d'Al-Hoceima transférés à d'autres établissements suite à des comportements contraires aux lois (DGAPR)

Rabat — Les détenus dans le cadre des événements d'Al-Hoceima ont été transférés à d'autres établissements en raison de leurs comportements contraires à la loi, a déclaré la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) dans un communiqué.

Il s'agit d'"abus d'utilisation du service téléphone fixe pour passer des appels qui ne servent pas à la préservation des liens familiaux et sociaux", explique la Délégation, précisant que ces communications sont devenues un moyen d'enregistrement et de diffusion de posts et d'échange de messages codés avec leurs proches.

En outre, et à l'instigation du père de l'un d'entre eux, les détenus sont allés jusqu'à réclamer des droits qui n'ont aucun rapport avec les conditions de détention, faisant ainsi fi des règlementations juridiques et organiques en vigueur dans les établissements pénitentiaires, ajoute le communiqué.

Lesdits prisonniers ont également refusé d'obéir aux ordres de l'Administration, indique la DGAPR, ajoutant que les individus concerné ont ignoré les avertissements et les mises en garde répétitifs de celle-ci, n'ont montré aucun respect aux institutions de l'Etat et ont menacé d'entamer une grève de la faim collective.

Partant de sa responsabilité de préserver la sécurité des établissements pénitentiaires et de ses pensionnaires, et de prendre toutes les mesures nécessaires à cet effet, l'Administration a décidé de transférer ces détenus vers d'autres établissements afin de mettre fin à ces comportements irrespectueux et à ces infractions dangereuses, souligne le communiqué.

Les administrations des établissements pénitentiaires ayant accueilli ces détenus leur permettront de communiquer avec leurs proches afin de les informer de leurs lieus de transfert, conclut la DGAPR.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.