Cote d'Ivoire: E-commerce /Isaac Gnamba Yao - "La Poste est un partenaire de choix pour les spécialistes de la distribution urbaine"

21 Janvier 2021

Le directeur général de La Poste était, le 19 janvier, l'invité de la tribune d'échanges de l'Union nationale des blogueurs de Côte d'Ivoire (Unbci).

« La Poste de Côte d'Ivoire : partenaire ou concurrente des livreurs urbains ? ». Tel est le thème de la conférence qu'a animée Isaac Gnamba Yao, Directeur général de la Poste de Côte d'Ivoire, le 19 janvier aux Deux-Plateaux. Le Top manager était l'invité de la tribune d'échange de l'Union nationale des blogueurs de Côte d'Ivoire (Unbci).

A l'occasion, le premier responsable de la Poste a indiqué que l'E-commerce est en plein essor dans le pays, un boom qui se traduit par la floraison de spécialistes de la distribution urbaine.

Face aux acteurs du domaine, les blogueurs, venus nombreux prendre part à cette rencontre, Isaac Gnamba Yao a rassuré que la Poste n'est aucunement leur concurrent mais plutôt une opportunité, mieux un partenaire pour les développeurs et autres entrepreneurs du secteur. « La Poste est non seulement un partenaire de choix pour les spécialistes de la distribution urbaine, mais aussi une opportunité pour que les entrepreneurs puissent faire du business, et permettre, à sa structure de pleinement jouer son rôle d'interface entre la population et le gouvernement dans ses missions », a expliqué le Directeur général de la Poste de Côte d'Ivoire.

Isaac Gnamba Yao poursuit pour dire que la conjugaison des efforts de la Poste et ceux des spécialistes de la distribution urbaines serait bénéfique pour les populations.

Réagissant aux polémiques nées récemment sur les réseaux sociaux suite à une note de la Poste et selon laquelle elle lancerait un service de livraison à 1000 FCfa, telle que rapportée par des internautes, le patron de la Poste s'est voulu on ne peut plus clair et explicatif pour dire qu'il n'en est rien du tout.

« En avril, nous avons lancé notre service de livraison à partir de 1000 FCfa, du fait des mesures de restriction imposées par la pandémie de la Covid-19. Lesquelles empêchaient les populations de se déplacer avec, en plus, la fermeture des aéroports. C'était donc difficile de recevoir des colis depuis l'international. Pour faciliter les choses, nous avons dû lancer une solution avec une application, qui permet d'avoir une notification Sms confirmant que le colis a été livré et ce, quelle que soit la situation géographique du client (...) La Poste est ouverte à tous et n'est en concurrence avec personne », a-t-il insisté.

Saisissant cette occasion, le directeur général a invité les distributeurs à se rapprocher de son institution en vue de nouer des alliances et créer des synergies qui puissent permettre de faire monter en puissance leurs activités, d'une part, et la Poste d'assurer pleinement son rôle d'opérateur de service postal universel, d'autre part.

Dans la foulée, il a fait savoir que la Poste a fait peau neuve avec de nouveaux services et offres au profit des clients. « Nous avons été l'une des premières sociétés à lancer un portail made in Côte d'Ivoire. Si vous partez sur le site de Salishop.ci (le portail de e-commerce de la poste), vous y trouverez les produits des tisserands de Waraniené, les produits de jeunes artisans de Côte d'Ivoire. La Poste n'a pas pour ambition d'être une société de technologie. Nous sommes partis sur ce créneau simplement pour réveiller notre activité de distribution qui était morte », a-t-il soutenu, non sans souligner que le e-commerce est tributaire de la croissance économique de la Côte d'Ivoire qui a une population jeune intéressée par la technologie.

Foster N'Cho, président de l'Union nationale des blogueurs de Côte d'Ivoire, a remercié le Directeur général pour tous ses éclairages et surtout d'avoir répondu favorablement à leur invitation et édifié les blogueurs, distributeurs et même la population sur les services de distribution de la Poste de Côte d'Ivoire.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.