Mali/Cameroun: Un fauteuil pour deux

Le choc attendu entre Lions A' et Aigles a finalement accouché d'un match nul qui permet aux deux équipes de garder la tête de cette poule A avec quatre points.

Pas de round d'observation, ni de temps pour souffler dans cette rencontre Cameroun-Mali, comptant pour la deuxième journée du groupe A. Un match, on le savait déjà, aux enjeux certains - les deux équipes ayant trois points et en cas de victoire, l'une d'elles aurait pu voir la distance se creuser considérablement sur ses adversaires. Les entraîneurs des deux sélections ont de manière logique, misé sur des offensives à outrance, et une volonté affichée de dominer le milieu.

A ce jeu-là, le Cameroun est le premier à s'illustrer. Le coach Ndtoungou Mpilé qui, pour ce deuxième match, a laissé sur le banc la doublette Zoua-Soga, au profit du duo Mfede-Man Ykre dans l'axe offensif, n'admet aucun doute sur son envie d'ouvrir le compteur-buts. Banga, le défenseur central des Lions A', converti en buteur providentiel pour le Cameroun samedi dernier, concrétise les ambitions de son sélectionneur, lorsqu'à la 5e min, il coupe la trajectoire du coup-franc exécuté par Mfede, et dévie la balle qui s'écrase au fond des filets maliens. Le Cameroun mène 1-0.

Dans cette bataille offensive, les Aigles du Mali ne tardent pas à donner du répondant. Il a fallu six minutes. Issaka Samake, le latéral droit malien, sur un coup franc direct à la 12e min, refroidit tout le monde. Haschou Kerrido, le gardien camerounais, observe, impuissant, cette balle vicieuse finir dans sa cage. Un but partout. Le regain psychologique est pour les Maliens Leur ascendant est flagrant au milieu de terrain. Ils en occupent la majorité des espaces, remportent duel après duel. Le coach Ndtoungou Mpilé donne de l'air à sa défense acculée, en la renforçant avec l'entrée d'Etame, en remplacement de Ndedi. Le défenseur central apporte avec lui stabilité et assurance pour s'acheminer à la pause avec ce score de parité (1-1). Il ne changera d'ailleurs pas, jusqu'au coup de sifflet final.

La deuxième mi-temps, mitigée, offre des tranches d'espoir en même temps qu'elle confirme quelques faiblesses. Comme en première partie, les Aigles du Mali se montrent dominateurs au cœur du jeu, toujours les premiers à chaque retombée de balle, retranchant les Lions A' dans leur moitié de terrain. A retenir, tout de même, ces assauts rebelles du latéral droit des Lions A', Hassana Abbo, qui ont permis à ses coéquipiers de se créer quelques occasions aux finitions avortées par cette éternelle maladresse des attaquants camerounais.

A retenir également, les sorties autoritaires de Haschou Kerrido, comme à la 63e min, où le portier de PWD de Bamenda s'illustre en sortant du bout du pied une frappe à bout portant du milieu malien Sadio Kanoute. Ces performances ont aidé à conserver ce nul, finalement bienvenu, car il permet aux Lions A' et aux Aigles, avec quatre points chacun, de rester en tête du groupe A à l'issue de cette deuxième journée.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.