Cameroun: Quinzaine du film lycéen - Lilian Thuram à Fustel

Mardi dernier, le lycée français de la capitale a reçu la visite de l'équipe de ce projet de promotion du cinéma pour les jeunes.

Éclats de rire, selfies et partage. C'est avec beaucoup d'émotions que Lilian Thuram, parrain de la Quinzaine du film lycéen organisée du 18 au 23 janvier à Yaoundé et à Douala, a communié avec les élèves de 4e et 3e du Lycée français Fustel de Coulanges le 19 janvier dernier. Deux heures d'échanges autour du livre « Mes étoiles noires-De Lucy à Barack Obama » ont comblé cette rencontre. À tour de rôle, une vingtaine de « petits curieux », quelque peu timides, ont posé des questions relatives aux choix des personnages et thématiques abordées dans cet ouvrage de Lilian Thuram.

Avant de répondre, le footballeur devenu écrivain a tenu à les aider à vaincre leur peur du public. Tel un enseignant, l'ancien défenseur des Bleus demande aux élèves timides de prendre place près de lui. Lilian Thuram s'entoure alors de dix d'entre eux. « Ne jamais se regarder à travers le regard des autres, c'est très important. Il ne faut surtout pas croire que les autres sont meilleurs que vous », rassure le footballeur devenu écrivain.

Les nouveaux « copains » échangent sans réserve par la suite sur les enjeux des « Ateliers Mwinda », articulation principale de la Quinzaine du film lycéen. Conduits par la photographe et réalisatrice camerounaise Osvalde Lewat, ces Ateliers ont impliqué des élèves de Fustel. Inégalité des genres, racisme, xénophobie et sexisme, autant de thématiques chères au parrain de cette première édition seront débattues. « Une bonne estime de soi se développe par la connaissance de sa propre histoire », prévient l'auteur. Lilian Thuram invite ainsi les jeunes français et ceux d'origines africaines à effectuer des recherches sur leur histoire.

Un partage d'expérience apprécié à juste titre par le proviseur de cet établissement. « Les échanges ont été très riches, Lilian Thuram s'est livré à cœur ouvert à nos élèves. Cette rencontre est un enrichissement supplémentaire pour les apprenants », se félicite Bruno Mercier, proviseur de Fustel de Coulanges. Au cours de la dédicace de son ouvrage « Mes étoiles noires-De Lucy à Barack Obama », l'auteur n'a cessé d'inciter les élèves à croire en eux et en leurs rêves. Se prêtant à ce mantra qui fait furie à travers le monde « Black Lives Matter », il leur a rappelé que « les vies des Noirs comptent ».

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.