Tunisie: Les clients de la STEG recevront à partir du 27 janvier 2021 leurs factures de consommation dans une nouvelle version

Tunis — Cette nouvelle version se caractérise par la transparence et une présentation plus simplifiée et mieux lisible des différents frais et taxes.

Lors d'une conférence de presse tenue mercredi, à Tunis, le PDG de la STEG, Hichem Anane a fait savoir que cette nouvelle version comprend des ajouts et des rubriques basées sur la séparation entre les différentes composantes surtout entre la consommation de l'électricité et du gaz ainsi que les taxes, les frais et les impôts, avec des précisions sur la méthode de calcul.

Concernant les réclamations des clients liées à la facture de la STEG, Anane a souligné, à l'agence TAP, que la plupart des interrogations émanant des clients concernent le prix des tarifs de l'électricité et du gaz qui comprennent les frais, les impôts et les services. Pour une meilleure lecture, la nouvelle version de la facture vient séparer entre les frais et les impôts et le calcul des prix de la facture.

Cette procédure, a-t-il signalé, pourrait réduire les plaintes et les réclamations des clients. Par ailleurs, le responsable a précisé que le client désirant recevoir une facture numérique et non celle traditionnelle, c'est-à-dire par le biais de la poste, peut délivrer aux services de la STEG son adresse e-mail pour qu'il puisse accéder à cette facture numérique. Il a fait observer que la STEG prévoit dans l'avenir d'annuler progressivement la facture en papier.

Et d'ajouter que la STEG a procédé depuis juillet 2020, à la programmation des rencontres consultatives avec les différents intervenants du ministère de tutelle et des composantes de la société civile surtout les associations représentantes du consommateur, les représentants de la presse, des instances constitutionnelles et des organisations nationales pour exprimer leurs points de vue à propos de ce nouveau projet sur lequel travaille la STEG.

Le responsable a indiqué que ces rencontres ont débouché sur un ensemble de propositions pouvant être prises en compte dans la nouvelle version de la facture. La facture de la consommation de l'électricité et du gaz en Tunisie suscite depuis plusieurs années beaucoup de questions et d'ambigüité pour les 4,1 millions de clients ménagers soit sur le plan de la méthode de calcul de la consommation ou celui de la multiplicité des frais et des TVA ainsi que du temps de l'émission des factures.

La nouvelle facture se compose, selon Nabil Mourad, président du projet, de 8 éléments ; le premier concerne les informations sur la section et la date de l'émission de la facture, le deuxième sur les informations concernant le client, le troisième sur la consommation de l'électricité alors que le quatrième porte sur la consommation du gaz.

Parmi les ajouts sur la nouvelle facture, figure un cinquième volet concernant un plus de précision sur le frais municipal, celui de la radio et de la télé tunisienne, le frais du fonds de la transition énergétique concernant l'électricité et celui relatif au fonds de la transition énergétique spécifique au gaz. Les préparateurs du nouveau modèle de la facture se sont attachés à introduire la poste électronique pour permettre au client de recevoir sa facture sur son e-mail. Au verso de la facture qui garde sa forme ancienne, un espace a été réservé pour faire connaitre les canaux de communication et les méthodes de payement et un autre pour faire connaitre le paiement à travers le téléphone mobile.

Il convient de noter que la STEG distribue annuellement 24 millions de factures, soit en moyenne 100 mille factures par jour pour près de 4,1 millions de client pour la basse tension. L'émission de la première facture de l'électricité et du gaz remonte à la date de 1972 après la nationalisation de la société. Une deuxième facture dans une version différente date de 2005, et une troisième de 2021.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.