Maroc: Azilal - L'Appui scolaire des générations montantes au centre de l'action de l'INDH

Azilal — Le Centre "Arwa Badr" à Azilal est une nouvelle plateforme de soutien scolaire des générations montantes lancée par l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) pour encourager les initiatives des jeunes diplômés et promouvoir l'esprit entrepreneurial.

Cette nouvelle plateforme qui aide les élèves d'Azilal à tenir la cadence en classe et à réaliser de bons résultats scolaires a été aménagée et équipée par l'INDH à hauteur de 160 mille DH dans le cadre de sa troisième phase. Cet appui financier s'inscrit dans le cadre du troisième programme de l'INDH visant l'amélioration du revenu et l'inclusion économique des jeunes.

Le projet du Centre Arwa Badr porté par cinq jeunes diplômés de la province dispense plusieurs formations en langues étrangères comme le français et l'anglais et propose des cours de soutien aux élèves du primaire, du collège et du lycée qualifiant en mathématiques et en calcul mental. Le Centre propose également aux enfants les plus petits des cours de langues en immersion et en calcul mental à l'aide d'un boulier didactique.

Le soutien de l'INDH à ce projet vise à encourager les initiatives privées et l'esprit entrepreneurial auprès des jeunes diplômés d'Azilal. Dans le cadre de cette démarche, l'INDH a apporté un soutien financier de taille à l'auto-entreprenariat dans le cadre de ces projets pour porter le nombre des initiatives d'auto-entreprenariat à 80 au niveau de la province.

Dans une déclaration à la MAP, le chef de service du programme de l'amélioration du revenu et de l'inclusion économique des jeunes de la troisième phase de l'INDH, Issam Benassou, a indiqué que ce projet a profité à cinq jeunes diplômés partant de la conviction de l'INDH que l'auto emploi demeure un moyen efficace pour lutter contre le chômage.

Les cinq porteurs du projet ont décidé de se lancer pour leur propre compte et sollicité le soutien de l'INDH qui les a appuyé dans le cadre d'une coopérative, a-t-il ajouté.

Le montant global de la création de cette coopérative avoisine les 200 mille DH avec un soutien de l'INDH de l'ordre de 160 mille DH dans la finalité de favoriser leur inclusion et leur épanouissement mais également la création d'une chaine de valeur à travers le soutien aux écoliers de la ville en mathématiques et en langues vivantes.

Pour sa part, le président du Centre, Farid Imifssis, s'est félicité de l'appui de l'INDH à ce projet novateur qui non seulement crée de la valeur ajoutée mais permet aux enfants de la province d'approfondir leurs niveaux en langues française, anglaise et allemande.

En plus des langues, le Centre Arwa Badr se focalise sur le calcul mental à l'aide de bouliers didactiques et forme ainsi les élèves au calcul dès leur jeune âge, a-t-il soutenu.

"Nous organisons également nombre de rencontres et de cours dans plusieurs domaines se rapportant au marketing digital en partenariat avec plusieurs organismes", a également fait savoir ce natif d'Azilal.

"En plus du soutien constant de l'INDH, nous comptons aussi sur la GIZ et sur plusieurs autres partenaires qui nous appuient pour pouvoir aller de l'avant et soutenir notre approche surtout dans une province comme Azilal ou plusieurs élèves éprouvent des difficultés en langues étrangères", a dit le président du Centre.

Après le succès fulgurant de la première et deuxième phases de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain, la troisième phase de ce chantier d'envergure, semble se tourner vers une nouvelle vision porteuse d'espoir et combien même structurante car, reposant sur quatre programmes cohérents et complémentaires.

L'INDH cible toutes les catégories sociales, à leur tête, les générations montantes, dans une logique d'équité et d'égalité des chances dans l'objectif de réduire les écarts sociaux et les disparités territoriales au niveau national, le tout dans le cadre d'une approche participative basée sur la gouvernance et la bonne gestion.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.