Congo-Kinshasa: UDPS/Kasumbalesa - La Base Bilanga dénonce un plan machiavélique contre Gilbert Kankonde

Lassé d'encaisser des accusations venant de part et d'autres, le Mouvement Fatshiste dit « Base Bilanga » de Kasumbalesa dans la province du Haut-Katanga, est finalement sorti de son silence. Il vient de livrer sa version de faits quant à ce.

Dans une déclaration faite le mardi 19 janvier dernier, Isaac Tshiswaka, Coordonnateur dudit mouvement, a dénoncé un plan machiavélique contre le Vice-premier ministre en charge de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba. Un coup qui, selon lui, serait orchestré par les dirigeants de l'UDPS à partir de Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo.

D'entrée de jeu, Isaac Tshiswaka a déclaré expressis verbis que "les troubles, violences, casses, arrestations arbitraires, etc. constatés ça et là, depuis un temps, sont provoqués par les dirigeants de Kinshasa".

A en croire sa version de faits, la ville de Kasumbalesa et certaines autres villes comme Lubumbashi, Bukavu, Goma, Kananga, sont en ébullition depuis la sortie médiatique du Secrétaire Général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya Tshilumba. Ce dernier avait désavoué devant l'opinion la « Base Bilanga » et son chef de fil, Isaac Tshiswaka. Et depuis, les combattants du Mouvement Fathsiste et leur leader ont été déclarés persona non gratta.

Gilbert Kankonde, la tête mise à prix

Pour tout dire, la Base Bilanga s'est indignée de constater que ces mêmes dirigeants de l'UDPS concoctent des plans et instrumentalisent des motards communément appelés « Wewa » à Kinshasa pour mener une campagne de sape contre le Vice-premier ministre chargé de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba.

« Heureusement, les motards se sont opposés à leur plan machiavélique qui était sa destitution, car celui-ci est aimé par les combattants du Haut-Katanga pour sa détermination de bien travailler à la vision du chef de l'Etat», rapporte cette déclaration politique du Mouvement Fathiste.

Les combattants de la Base Bilanga à Kasumbalesa dans le Haut-Katanga pensent que ces derniers sont actuellement déterminés à affaiblir et fragiliser le parti pour leurs intérêts personnels.

Ceci expliquant cela, le Mouvement Fatshiste demande au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de s'impliquer personnellement dans cette affaire pour la bonne marche du parti cher au regretté Sphinx de Limete.

Toutefois, ces combattants réaffirment leur soutien au Chef de l'Etat. Par ailleurs, ils promettent de continuer à travailler dans le calme et la paix pour la promotion des valeurs démocratiques.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.