Congo-Kinshasa: Florent Ibenge - «Je ne sais pas encore qui aligner parce qu'on attend les résultats de test covid... »

Décidément, c'est une édition exceptionnelle du Championnat d'Afrique des Nations (Chan), qui se joue avec beaucoup de contraintes suite à cette pandémie de la maladie à coronavirus. L'entraineur des Léopards de la RDC, Florent Ibenge Ikwange s'est plaint, mercredi 20 janvier, à la conférence de presse d'avant match contre la Libye, de n'avoir toujours pas décidé sur quelle équipe va commencer le match, parce que les résultats du test covid-19 se faisaient toujours attendre.

Les Léopards de la RDC et les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye jouent ce jeudi 21 janvier, au stade Japoma, à Douala, pour le compte de la deuxième journée du groupe B. Un match très décisif pour les deux équipes, où d'un côté les Léopards avec leur 3 points, vont vouloir gagner pour s'assurer déjà d'une qualification pour les quarts de finales, alors que les Libyens de leur part, voudraient se relancer après avoir fait match nul contre le Niger 0-0 à la première journée.

S'exprimant devant la presse sur comment aborder ce match, Florent Ibenge dit que pour une fois, il se retrouve dans une difficulté technique, qu'il doit s'adapter : « nous sommes à 90 minutes d'une qualification pour la suite de la compétition, mais on ne sait pas encore quels joueurs on va aligner parce que nous n'avons pas encore les résultats de test coronavirus. On est dans une réelle difficulté, et il faut s'adapter. Il ne faut pas être pris au dépourvu, réduire les incertitudes. C'est vraiment compliqué d'appréhender le métier d'entraîneur en ce moment ».

Le technicien congolais dit apprendre une autre façon d'entraîneur en ce moment, surtout que dans son staff technique, il a été aussi amputé de son préparateur physique des joueurs, l'expérimenté Male Makanzu, testé lui-aussi positif à ce fameux covid-19 : «quant à la préparation athlétique, le préparateur n'est pas là, mais on est entraîneur. Sur un plan personnel, c'est un domaine que j'adore et que j'aime bien faire. Son absence ne se fait pas trop ressentir, c'est surtout cette incertitude qu'on a au niveau de la maladie qui prouve que notre métier est en train de changer».

Que faire alors, Ibenge dit qu'il faut s'adapter : « on est obligé de s'adapter au niveau des joueurs, il faut faire confiance à son groupe. Nous ne sommes pas les seuls, nous sommes tous logés à la même enseigne. On doit réfléchir autrement», a-t-il déclaré.

Jérémie Mumbere qui l'a accompagné dans ce tête-à-tête avec la presse, a aussi affiché, en tant qu'attaquant, la détermination de toute l'équipe d'arracher la qualification ce jeudi : «demain, nous sommes déterminés à prendre la qualification. Nous allons nous donner à fond pour passer cette étape dès demain», a rassuré l'attaquant de l'AS Vita Club.

Que pense la Libye de cette équipe des Léopards ?

Pour Muetaz Husayn, un des attaquants de cette équipe de la Libye, les Léopards sont connus : «l'équipe de la RDC est connue pour ses joueurs qui viennent principalement de l'AS Vita Club ou TP Mazembe, mais nos supporters doivent nous soutenir. Nous sommes des guerriers, on va jouer le match jusqu'au bout. On va tout faire pour gagner ce match et ces trois points. Nous avons également assez d'expérience, on a une histoire derrière nous mais le jour du match ça va être autre chose. Ce sont 11 joueurs qui vont décider de l'issue du match, pas l'histoire».

Pour le sélectionneur Zoran Filipovic, il a une idée sur les Léopards, et mettre une stratégie nette pour les stopper : « en face, c'est une équipe solide des Léopards qui va très vite et qui a l'avantage d'avoir gagné son premier match. Mais, nous avons analysé leur jeu et espérons mettre la stratégie qui pourra les stopper. Ma stratégie est de marquer plus que mes adversaires ».

Pour rappel, la RDC et la Libye sont tous les vainqueurs de ce championnat d'Afrique des Nations.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.