Libye: Les belligérants s'entendent sur une nouvelle Constitution en 2021

Tripoli — Les participants au dialogue politique interlibyen, réunis depuis lundi en Egypte, ont convenu, mercredi, de l'organisation d'un référendum sur une nouvelle Constitution avant les élections en décembre 2021 en Libye, selon des sources proches du dossier, citées par des médias locaux rapporte l'agence de presse APS.

"L'entente des belligérants sur l'organisation d'un referendum sur la Constitution renforce le processus politique en cours et balayera davantage le chemin en vue de l'organisation des élections prévues le 24 décembre prochain", soulignent nombre d'observateurs et analystes politiques.

Par ailleurs, l'entente sur l'organisation d'un référendum sur la Constitution s'ajoute à une série d'avancées qu'a connues le processus politique en Libye enclenché au lendemain de la signature du cessez-le feu le 23 octobre, à savoir l'adoption d'un mécanisme de sélection d'une autorité unifiée, entente sur l'unification d'un budget général, ainsi que la nomination d'un nouvel émissaire onusien, en l'occurrence Jan Kubis.

Le prochain défi auquel s'attaquent à présent les belligérants, sous le parrainage des Nations-Unies, est le retrait des mercenaires et les forces étrangères présents en Libye. A ce propos, des sources bien informées affirment que le comité militaire mixte 5+5 a convenu, jeudi, de prorogation du délai de l'étude de ce dossier de 90 jours.

La présence de forces étrangères et de mercenaires en Libye est une menace pour le cessez-le feu en vigueur qui demeure en dépit de toutes les avancées enregistrées fragile. Signé le 23 octobre dernier par les belligérants, le cessez-le feu a permis, entres autres, l'extinction du bruit des armes, la réouverture des voies terrestres, la reprise du trafic aérien entres les villes et la reprise de la production au sein des champs pétroliers.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.