Togo: Les députés ont-ils les coudées franches ?

21 Janvier 2021

Un débat citoyen sur le contrôle de l'action gouvernementale par l'Assemblée nationale est organisé jeudi par l'association des usagers du service public togolais (AUSEP) avec le soutien de l'Union européenne (UE) et du programme de consolidation de l'Etat et du monde associatif (Procema).

Les députés ont, en théorie, les moyens de suivre le travail du gouvernement et de questionner les ministres. La procédure est relativement peu utilisée.

Il fait aussi reconnaître que de nombreux élus ne maitrisent pas les notions d'évaluation de l'action publique qui va bien au-delà de la politique menée par le gouvernement.

Enfin, les élus du peuple doivent se rapprocher de leurs électeurs en établissant un dialogue direct ou par l'intermédiaire des médias.

L'AUSEP compte d'ailleurs servir de lien entre les parlementaires et la population.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.