Gambie: "Le pays face à un risque important de catastrophe écologique"

21 Janvier 2021

Le Ministre de l'Energie et du Pétrole, Fafa Sanyang, a prévenu que la Gambie est confrontée à un risque important de catastrophe écologique si les mesures correctives et idoines ne sont pas immédiatement adoptées.

Il a fait cette déclaration lors du lancement de la campagne nationale de sensibilisation et de distribution de cuisinières efficaces à bon marché organisé dans les locaux du Ministère du Pétrole hier.

"Un pays sahélien avec un haut niveau de désertification couplé d'une forte dépendance sur la forêt pour ses besoins énergétiques, la Gambie est confrontée à un risque important de catastrophe écologique si les mesures correctives nécessaires ne sont pas immédiatement mises en œuvre." Il a ajouté que le gouvernement, en collaboration avec les partenaires au développement, a pris les mesures idoines, en vue de mettre un frein à la diminution de la couverture forestière du pays, mais également de réduire la forte dépendance du pays sur la foret pour ses besoins énergétiques.

"Une évaluation de l'équilibre énergétique de la Gambie a montré que la biomasse énergétique constitue environ 80% des besoins en énergie du pays. La biomasse énergétique, utilisée pour la cuisson, constitue également 95% des ressources énergétiques utilisées pour les besoins domestiques ou pour la cuisson en Gambie.

Cela représente une part très importante de l'équilibre énergétique du pays et dévoile la très forte dépendance du pays sur la forêt pour ses besoins énergétiques" a également révélé le Ministre de l'Energie

Mr Sanyang a reconnu que le secteur énergétique est responsable d'une perte considérable de la végétation naturelle en raison de la dégradation rapide de la couverture forestière, ajoutant que l'énergie est une composante intégrale du développement socio-économique d'un pays.

Christophe Yretot, le représentant de l'Organe de Développement Industriel des Nations Unies, a invité la Gambie à adopter une stratégie de développement inclusif, soucieuse de l'environnement et à faible intensité d'émission de carbone en favorisant les investissements visant à améliorer et à moderniser les cuisinières d'une part, et à promouvoir l'utilisation de méthodes alternatives de cuisine d'autre part car cela favorisera la création d'emplois verts et une répartition de la prospérité.

" Ce projet permettra également l'intégration de mesures énergétiques dans les politiques de gestion des ressources terrestres en vue de donner une réponse appropriée à la menace de la déforestation causée par l'utilisation disproportionnée et insoutenable du bois de chauffe." Le projet, a-t-il ajouté, reconnait le rôle des femmes dans l'utilisation des ressources naturelles et contribuera donc à renforcer leurs capacités et compétences tout en garantissant leur participation effective dans la gestion des sources d'énergie alternative dans toute la filière. La gente masculine et féminine bénéficiera de manière équitable des bienfaits de ce projet tout en contribuant également à la création d'avantages sur le plan environnemental et social.

"De par le développement d'un marché mondial propice à l'essor de cuisinières et de combustibles efficaces et écologiques, nous pouvons ainsi transformer et moderniser les pratiques et méthodes de faire la cuisine dans le monde entier" a-t-il déclaré.

L'objectif du lancement de cette campagne est de sensibiliser le public sur les pratiques et méthodes de cuisson efficaces et écologiques tout en distribuant des cuisinières et des combustibles de remplacement efficaces pour la cuisson. Cette campagne permettra donc la réduction de l'utilisation du bois de chauffe et favorisera une gestion saine et durable des maigres ressources forestières du pays.

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.