Cameroun: Limbe-Buea - Les garanties de sécurité

Un important dispositif a été mis en place sur le site pour garantir la sécurité des équipes, des officiels et des spectateurs durant la compétition.

La compétition a bel et bien démarré mardi dernier sur le site de Limbe-Buea. Au-delà de la belle moisson offensive enregistrée sur le terrain, c'était aussi l'occasion d'éprouver l'important dispositif sécuritaire mis en place. Dès l'arrivée au Stade omnisports de Limbe, les spectateurs passent par cinq checkpoints avant de prendre place dans l'arène. Les éléments des forces de maintien de l'ordre inspectent tout. Des contrôles qui se font à l'aide de portiques et de détecteurs manuels de métaux. A ces outils s'ajoutent la bonne vieille inspection manuelle à chaque entrée ou rentrée dans le stade dont le périmètre est quadrillé de façon optimale.

Sur le site, on note également le déploiement d'importants moyens de surveillance permettant parfois d'observer des mouvements à quelques kilomètres à la ronde. Outre la présence des hommes en uniformes, on remarque aussi celle des forces canines. Des chiens renifleurs dont l'odorat très développé est mis à contribution pour détecter des objets nocifs suspects. Quelques heures avant le coup d'envoi des matchs au programme, cette ressource animale a passé au peigne fin tribunes et locaux utilisés par l'ensemble des acteurs présents.

Les déplacements des officiels de la Confédération africaine de football et des délégations de la Tanzanie, de la Guinée, de la Namibie et de la Zambie se fait par convoi sécurisé. Que ce soit pour se rendre en conférence d'avant-match, au stade de compétition ou d'entraînement, chaque équipe bénéficie d'une escorte militarisée parée à toute éventualité.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.