Ile Maurice: Un gros bras connu de la politique et de la justice

Feu Manan Fakoo était un proche du Parti travailliste avant de prendre ses distances et de travailler pour d'autres. Il a fait parler de lui en 2006 quand il s'est enfui pour ne pas purger une peine d'emprisonnement. Il était condamné pour possession d'armes à feu et de troubles à l'ordre public. L'incident avait eu lieu en 1998 quand il avait demandé au Dr Dinesh Ramjuttun de mettre fin à un meeting, lors de la campagne pour l'élection partielle au no 9 (Flacq-Bon-Accueil). Il avait été condamné à trois ans de servitude pénale.

Après avoir fait appel, sa condamnation avait été ramenée à un an de prison le 12 septembre 2006. Il avait demandé à faire appel au conseil privé de la Reine mais sa demande a été rejetée par l'ancien Senior Puisne Judge Bernard Sik Yuen.

Fakoo fait à nouveau parler de lui en février 2006, quand il a été pris à partie par des vigiles du casino Ti Vegas pour avoir refusé de déplacer sa voiture mal garée. Il avait rapporté à la police avoir été menacé...avec un revolver par un vigile pendant que les autres vigiles lui avaient fait les poches lui volant la somme de Rs 100 500...

La police qui connaît bien Manan Fakoo estime qu'il avait pas mal d'ennemis en raison de ses antécédents.

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.