Madagascar: Coronavirus - De plus en plus de cas symptomatiques au niveau des CSBII

Le CSBII d'Antanimena figure dans la liste des formations sanitaires désignées pour prendre en main les cas suspects liés à la Covid-19.

La consultation au niveau des Centres de santé de base suscite l'engouement des personnes présentant des symptômes du Coronavirus. Huit formations sanitaires sont dédiées à cet effet dans la capitale

Après l'annonce de la prise en charge des cas symptomatiques du Coronavirus au niveau des centres de santé de base niveau II (CSB II), la fréquentation de ces structures sanitaires commence à se faire sentir. Pour le moment, le médecin inspecteur de Tana-ville, le Dr Randrianary Lantonirina Rakotovao, s'abstient encore de tirer des conclusions sur les données recensées dans son rapport quotidien. Il a cependant indiqué que les personnes présentant des signes suspicieux commencent à s'y rendre grâce à la campagne de sensibilisation menée dans ce sens ces derniers temps. Toutefois, cette prise en charge s'effectue seulement au niveau des huit CSBII sur les dix-huit recensés dans la capitale.

Il s'agit d'Isotry central, Ambohitsoa , Ampasanimalo , Antanimena , Mahamasina , Analamahitsy , Amboniloha et Ambohimanarina. « Certains ont déjà les symptômes si d'autres présentaient tout simplement des signes similaires à la maladie. Même si nous ne sommes pas encore en mesure de donner les statistiques exactes y afférentes, nous pouvons déjà dire qu'il y a de plus en plus de cas suspects recensés au niveau de ces structures », a-t-il souligné.

Concernant le traitement proprement dit, des médicaments sont déjà mis à la disposition de ces CSBII. Mais la prescription des médicaments se fera en fonction de l'état de santé de chaque patient, d'après toujours ce responsable. Chaque CSBII a été également doté de 250 sachets de CVO chacun et qui seront offerts gratuitement aux personnes auscultées lorsque le besoin se présente.

C'est aussi le cas pour les médicaments pour le traitement de la Covid-19 qui ont été déjà acheminés dans ces formations sanitaires depuis quelque temps. Idem pour les équipements de protection individuelle (EPI) pour les médecins. Pour briser la chaîne de transmission du coronavirus, le médecin inspecteur de Tana-ville a sollicité tout un chacun de respecter les mesures sanitaires préconisées par l'Etat. « La meilleure façon de la combattre, c'est de la prévenir. La vigilance est toujours de mise », a-t-il conclu.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.