Madagascar: Trafic de ressources naturelles - Une tortue proposée à quinze mille ariary

Enième tentative déjouée. Un homme de 37 ans a été appréhendé par la police à la gare routière de Sanfily à Toliara avec des marchandises douteuses. Deux cent quatre vingt-huit tortues araignée « Spyxis arachnoïdes » ont été saisies sur lui, contenues dans deux sacs de voyage ordinaires. « Les sacs comportaient deux compartiments dont le plus profond contenait des tortues enveloppées dans du tissu ressemblant à une moustiquaire. Au-dessus, des vêtements et autres effets recouvraient les reptiles », explique Jean-Denis Mahatratra de la Police judiciaire de Toliara.

L'enquête menée auprès de l'homme a révélé que ce dernier vient du quartier d'Ankazomanga à Antananarivo pour vendre du tissu et de la friperie à Mangily. « Mais il travaillait en fait avec des fournisseurs de tortues de Mangily qui ont pu réunir ces tortues en seulement quinze jours. Il a prévu de vendre l'unité à 15 000 ariary à Antananarivo. Le trafiquant aurait affirmé que c'est une fois dans la capitale qu'il chercherait d'éventuels preneurs. Ce que la police met en doute.

Des enquêtes seront menées à Mangily pour essayer de pister les fournisseurs de ces tortues. Les tentatives de transport de tortues via les taxi-brousses s'avèrent pour la plupart infructueuses dans la mesure où les tortues laisseraient échapper une odeur facilement détectable. Un flair connu des transporteurs qui font tout de suite appel aux forces de l'ordre.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.