Maroc: Le site 2M.ma et la DGSN lancent une campagne digitale de sensibilisation et de protection contre les violences faites aux femmes

Rabat — Le site web de la chaîne de télévision "2M.ma" lance, en partenariat avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), une campagne digitale de sensibilisation et de protection contre les violences faites aux femmes intitulée: "Al ounf, mansktouch alih" (La violence, ne pas se taire).

Cette campagne a pour objectif, selon le site 2M.ma, de mettre en avant l'importance des mécanismes juridiques visant à protéger les femmes en se référant à la loi 103.13 relative à la lutte contre les violences faites aux femmes, et en harmonie avec les rôles assumés par les cellules de prise en charge des femmes et des mineures victimes de violence relevant de la DGSN et qui ont pour but de les assister et les accompagner.

Partant d'un contenu simplifié et pédagogique, la campagne est axée sur neuf capsules de sensibilisation qui présentent l'information tout en mettant l'accent sur les procédures juridiques suivies par la DGSN dans le domaine de protection des femmes victimes de violence, ajoute la même source.

La campagne conjointe du site 2M.ma et de la DGSN vise à traiter le phénomène de la violence faite aux femmes et à renforcer la conscience collective quant à la nécessité de dénoncer les cas de violence, tout en renforçant les bonnes pratiques que les femmes sont appelées à suivre en cas de menace ou de violence.

Les thèmes de la campagne portent sur la définition de la violence, l'explication des conséquences juridiques des phénomènes de violence physique, de harcèlement, de violence psychologique, de viol, de violence électronique et économique et autres types de violence basés sur le genre.

Les capsules seront diffusées exclusivement sur le site de la deuxième chaîne, l'application "My2M" et les plateformes virtuelles de la chaîne sur les réseaux sociaux, conclut la même source.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.