Maroc: INDH - L'enseignement préscolaire, pilier de la nouvelle école marocaine

Rabat — Considéré par Sa Majesté le Roi Mohammed VI comme le socle à partir duquel toute réforme du système éducatif doit être initiée, l'enseignement préscolaire offre aux enfants la possibilité d'acquérir, dès leur plus jeune âge, un ensemble d'habiletés, d'aptitudes psychologiques et de capacités cognitives.

Cette Haute sollicitude royale envers le secteur de l'éducation ne date pas d'hier. Elle s'est manifestée depuis l'accession du Souverain au Trône de Ses Glorieux Ancêtres. Ainsi, SM le Roi Mohammed VI avait, dans Son discours du Trône, en date du 30 juillet 2000, affirmé que "Nous réitérons ici notre Haute décision proclamant la prochaine décennie, décennie de l'éducation et de la formation que nous considérons comme notre seconde priorité nationale après l'intégrité territoriale".

Cette bienveillance Royale s'est également exprimée à l'occasion du lancement, le 18 mai 2005, de l'Initiative nationale pour le Développement humain (INDH) qui avait également pour objectif de s'attaquer au déficit social dont pâtissent les quartiers urbains pauvres et les communes rurales les plus démunies, et ce par l'élargissement de l'accès aux équipements et services sociaux de base, notamment en matière d'éducation.

Chantier de règne, l'INDH a pu, grâce à sa méthode participative, son approche intégrée et sa bonne gouvernance, initier plusieurs projets favorisant l'accès des enfants à l'éducation et la promotion de l'enseignement préscolaire, à l'instar du Centre éducatif d'enseignement préscolaire, inauguré le 23 septembre 2015 par SM le Roi au quartier Beni Makada à Tanger.

Ce Centre d'enseignement préscolaire fait d'ailleurs partie d'un vaste plan qui porte sur la construction, pour la seule ville de Tanger, de 23 centres éducatifs d'enseignement préscolaire au niveau des arrondissements de Beni Makada, de Tanger Médina, de M'Ghogha, et de Souani.

Destinée à consolider les acquis enregistrés depuis le lancement de l'Initiative en 2005, la troisième phase de l'INDH recentre ses programmes sur le développement du capital humain, consacrant celui (programme IV) dédié à l'"Impulsion du capital humain des générations montantes", à soutenir la généralisation de l'enseignement préscolaire notamment en milieu rural défavorisé.

Ce programme IV vise l'accompagnement de l'individu depuis la petite enfance et tout au long de son cycle de vie. L'impact de la préscolarisation, notamment sur la lutte contre les déperditions scolaires, l'accès à l'école primaire et le développement de la trajectoire scolaire, contribue in fine à l'amélioration de l'indice national de capital humain (ICH), en accroissant la durée moyenne de scolarisation, composante clé de cet indice.

A ce titre, l'INDH apporte un appui au Programme National de généralisation et de développement du préscolaire qui vise la généralisation de cet enseignement à l'horizon de la rentrée 2027-2028 et ce, conformément à la convention signée devant Sa Majesté le Roi, le 19 septembre 2018, entre les Ministères de l'Intérieur et de l'Education nationale.

Ainsi, l'INDH participe à la mise en place de plusieurs unités de préscolaire, tant au niveau urbain que rural, la formation et l'encadrement d'associations relais au niveau local par des fondations partenaires, le déploiement d'un dispositif de suivi et d'évaluation de la qualité et la mise en place, en collaboration avec les différentes parties prenantes, d'un modèle de gestion et de financement pérennes.

De même, un programme éducatif quotidien à destination des enfants du préscolaire est diffusé sur la 4ème chaîne nationale (Attakafiyah). Fruit d'un partenariat entre le Ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, l'INDH, et la Fondation Marocaine pour la Promotion de l'enseignement Préscolaire (FMPS), ce programme est animé par des éducateurs expérimentés en vue d'assurer la continuité pédagogique et des moments de divertissement instructif pour les enfants et leurs parents.

La célébration le 24 janvier de la Journée internationale de l'éducation, placée cette année sous le signe "Relancer et redynamiser l'éducation pour la génération COVID-19", est une occasion de mettre en exergue l'importance de l'enseignement préscolaire et des efforts déployés dans le cadre de l'INDH pour faire progresser l'éducation, réaliser l'égalité des genres et briser le cycle de la pauvreté.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.