Madagascar: Isotry - Une bande armée attaque un commerçant

Un groupe de six bandits a fait intrusion chez un commerçant, hier, à Anatihazo Isotry. Les habitants tirent la sonnette d'alarme face à cette insécurité incessante.

Vol avec effraction. Six individus cagoulés ont jeté leur dévolu sur une famille commerçante, hier à 1 heure du matin, dans le fokontany d'Anatihazo Isotry, secteur I. Ils étaient munis d'une pince coupante et de sabres.

Le magasin pris pour cible borde la route. Les malfaiteurs ont brisé la porte pour y entrer. Une fois à l'intérieur, ils ont tenu la famille en respect avec des armes blanches tranchantes. Ils ont ramassé ce qu'ils pouvaient facilement emporter. Puis, ils se sont fait remettre l'argent, un montant de 680 000 ariary, selon les informations signalées par le chef fokontany Jacquis Ravalison.

Opération

L'alerte a rapidement été donnée. La police a été appelée à se rendre sur place. Une bicyclette et un lecteur ont été abandonnés dans la rue par les brigands dont l'un s'est fait arrêter à côté de l'UPRIM Andavamamba. Il avait sur lui une pince coupante. Il a été conduit au commissariat de la sécurité publique du quatrième arrondissement pour être questionné. Il a été présenté au procureur. La police est toujours aux trousses de ses complices.

C'était le second vol avec effraction survenu cette semaine dans le quartier, comme l'a rapporté le responsable local. « L'autre fois, les bandits ont vainement tenté de casser une épicerie. Ils sont rentrés bredouilles puisque le fokonolona s'est immédiatement attroupé», ont expliqué les riverains.

Ces derniers attendent du ministère de la Sécurité publique une véritable opération musclée pour assainir Bekiraro, Manarintsoa, Andranomanalina, Voridamba et Andavamamba.

C'est inadmissible que la population vive dans la terreur. « Nous nous sommes plusieurs fois plaints à la police pour cette insécurité. Elle nous a répondu que le problème, c'est qu'elle n'a pas assez d'hommes. Tous les jours et toutes les nuits, nous voyons et entendons des bandits qui volent, attaquent, blessent des personnes sur cette route pavée de Bekiraro-Andavamamba», assène Jacquis Ravalison.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.