Maroc: 3-ème Phase de l'INDH - Un chantier ouvert et une locomotive de développement économique

Rabat — Le chantier renouvelé de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) place l'amélioration des indicateurs du développement humain durable et global au cœur du décollage escompté, en faisant du capital humain l'axe des différentes approches de développement.

Au titre de sa troisième phase, l'INDH se caractérise par l'innovation et le lancement d'une nouvelle génération de projets et programmes pour la consolidation des acquis.

Ce grand chantier royal aux multiples dimensions sociale, économique et territoriale, lancé par SM le Roi Mohammed VI le 18 mai 2005, vise à promouvoir le développement des territoires de manière équitable, basé sur la réduction des taux de pauvreté et la lutte contre la vulnérabilité des différentes catégories de citoyens et à encourager l'implication de la population locale dans des projets générateurs de revenus qui représentent un levier de développement local.

La troisième phase (2019-2023) vise, principalement, à stimuler le rythme de mise en œuvre des différents projets des deux phases précédentes, afin d'atteindre les objectifs fixés, à travers des approches innovantes qui conduisent à une meilleure perspective du développement humain dans sa dimension durable.

"La question sociale retient toute Mon attention et M'interpelle vivement à la fois en tant que Roi et en tant qu'homme (...) Pour garantir un impact direct et tangible, J'insiste sur la nécessité de se concentrer sur les mesures d'urgence à mettre en œuvre dans les domaines suivants (...) Deuxièmement : lancer la troisième phase de l'Initiative nationale pour le Développement humain, en consolidant ses acquis et en recentrant ses programmes sur le développement du capital humain, la promotion de la condition des générations montantes, l'appui aux catégories en situation difficile, et en lançant une nouvelle génération d'initiatives génératrices de revenus et d'emplois". C'est ainsi que SM le Roi a tracé, dans Son discours à l'occasion de la fête du Trône, en juillet 2018, les contours d'une nouvelle étape de l'INDH, marquant un nouveau tournant dans cet important projet.

Cette troisième phase de l'INDH se concentre autour de quatre axes, à savoir le rattrapage des déficits au niveau des infrastructures et des services sociaux de base dans les espaces territoriaux les moins équipés, l'accompagnement des personnes en situation de précarité, l'amélioration des revenus et l'intégration économique des jeunes, ainsi que la promotion du développement humain des générations montantes.

Dans ce contexte et dans le cadre du premier axe, les données présentées par le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit en novembre dernier sur le projet de budget de son département au titre de l'exercice 2021, devant la commission de l'intérieur, des collectivités territoriales et des infrastructures à la Chambre des conseillers, ont révélé qu'il a été procédé, jusqu'en août 2020, à la réalisation de 541 projets pour un montant de 784 millions de DH, avec une contribution de l'INDH à hauteur de 687 MDH, bénéficiant à près de 780.000 personnes.

En matière d'accompagnement des personnes en situation de précarité, un total de 988 projets et 676 activités ont été programmés au titre de 2019-2020, pour un montant de plus d'un milliard de dirhams, dont une contribution de l'INDH à hauteur de 814 MDH. En outre, une enveloppe budgétaire de 300 millions de DH a été accordée aux différentes préfectures et provinces dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Pour ce qui est du troisième axe, il a été procédé pendant les années 2019 et 2020 à l'équipement et l'aménagement de quelque 71 structures d'accueil baptisées "plateforme des jeunes", pour une enveloppe budgétaire 113 millions de dirhams, ainsi que la signature de conventions pour assurer l'accompagnement technique et la formation des jeunes, afin d'encourager leur employabilité. Le programme d'impulsion du capital humain des générations montantes en 2020, en tant que quatrième axe de la 3-ème phase, a porté ses fruits sur le terrain, que ce soit l'axe relatif à la santé maternelle et infantile ou celui lié à la formation.

Au cours de l'année écoulée et à la lumière de la propagation de la Covid-19, et à l'instar des secteurs et des forces vives de la société, l'INDH a appuyé de nombreuses catégories sociales, touchant de nombreux secteurs et milieux par un ensemble d'initiatives visant à atténuer les effets de la pandémie.

Le site électronique de l'INDH passe en revue, dans ce même sens, les différentes mesures d'appui au niveau des préfectures et provinces du Royaume, dans le but de faire face à la pandémie et ses répercussions et qui ont concerné, en particulier, la prise en charge des frais de fonctionnement et l'équipement et la mise à niveau urgente des centres d'accueil des personnes en situation de précarité.

Il s'agit également, selon la même source, de la gestion et l'équipement de "Dar Al Oumouma", en tant que structures d'accueil et de suivi des femmes enceintes à l'approche de l'accouchement, et à leur assurer une bonne alimentation, ainsi qu'à leurs nouveau-nés en milieu rural et périurbain.

Au cours de cette même période et compte tenu de l'intérêt porté par la troisième phase de l'INDH aux générations montantes, particulièrement la promotion du préscolaire, il a été procédé, à partir du 20 avril 2020, à la diffusion d'un programme éducatif quotidien à destination des enfants du préscolaire sur la 4-ème chaine nationale (Attakafiyah), qui se veut le fruit d'un partenariat tripartite entre le ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, l'INDH et la Fondation marocaine pour la promotion de l'enseignement préscolaire (FMPS).

Ce programme est animé par des éducateurs expérimentés dans l'objectif d'assurer la continuité pédagogique et des moments de divertissement instructif pour les enfants et leurs parents.

La 3-ème phase de l'INDH s'est concentrée sur les enfants à travers des interventions qui s'inscrivent, principalement, dans le cadre des programmes "Accompagnement des personnes en situation de précarité" et "Impulsion du capital humain des générations montantes".

Sur la base des quatre axes de son intervention, l'INDH place l'investissement dans le capital humain au cœur de ses différentes interventions et une base fondamentale pour anticiper l'avenir. À cet égard, la troisième phase de cet important chantier royal vise à insuffler une nouvelle dynamique basée sur l'innovation, pour faire du développement durable, équitable et global de toutes les zones du territoire du Royaume un enjeu renouvelé.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.