Cameroun: Amélioration de la prise de décision - Le rôle-clé des statistiques en santé

L'initiative « Données pour la santé » lancée lundi dernier à Yaoundé par le secrétaire général du Minsanté, le Pr. Louis Richard Njock pour prioriser les défis sanitaires.

Lundi dernier à Yaoundé, le Pr. Louis Richard Njock, secrétaire général du ministère de la Santé Publique a présidé au nom du ministre, la cérémonie de lancement de l'initiative « Données pour la santé ». C'était en présence des organisations et administrations partenaires. D'après les allocutions de circonstance, il ressort que de nombreux pays manquent d'informations essentielles sur la santé publique.

Quand bien même elles existent, ils ne les utilisent pas. Des statistiques font état de ce que 29,4 millions de décès dans le monde ne sont pas enregistrés et 83% de la population mondiale (150 pays) ne dispose pas des statistiques fiables sur les causes de ces décès. Au Cameroun, 69% d'enfants ne sont pas enregistrés à l'état civil. Sur les 1.587.600 enfants inscrits à l'école, 32% n'ont pas d'acte de naissance. Du coup, la nécessité d'une action urgente semble s'imposer.

L'initiative « Données pour la santé », financée par la fondation Bloomberg Philanthropies et le gouvernement australien, aide ainsi les gouvernements à améliorer la collecte et l'utilisation d'informations sur la santé publique. Ce qui participe du perfectionnement de la qualité de l'enregistrement des naissances et des décès. Au delà des faits d'état civil, l'initiative « Données pour la santé » va permettre l'amélioration de la surveillance des maladies non transmissibles, la mise en place des registres de cancer... Et lorsque l'initiative sera mise en place, le Cameroun sera doté d'outils et systèmes nécessaires pour collecter et utiliser les données, afin de prioriser les défis sanitaires et d'élaborer des politiques de santé appropriées.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.