Sénégal: Non-respect du protocole sanitaire dans les écoles - Le Cusems exprime son inquiétude

22 Janvier 2021

Le Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire (CUSEMS) exprime son inquiétude face au non-respect du protocole sanitaire dans les écoles dans un contexte de recrudescence de la covid-19.

« Le Directoire national du CUSEMS dénonce le formalisme dans la gestion de la crise sanitaire au niveau des écoles. Si un protocole sanitaire rigoureux a été élaboré, sa mise en œuvre souffre d'un laxisme indescriptible exposant les acteurs au péril », rapporte un communiqué parvenu à notre rédaction hier, jeudi 21 janvier.

Le Directoire national du CUSEMS s'était réuni en visioconférence pour apprécier la situation scolaire. «Dans bon nombre d'écoles, les dotations en masques, gels hydro-alcooliques, et autres produits indispensables pour l'observation des mesures barrières sont insuffisantes, dérisoires. L'explosion des effectifs consécutive à des mesures prises de manière unilatérale, le déficit criard de tables bancs et le déficit criard d'enseignants rendent impossible toute distanciation physique», dénonce le syndicat.

Aussi, «le Directoire fustige l'incohérence des autorités qui multiplient les mesures pour faire observer la distanciation physique dans les autres segments de la société et ferment les yeux sur la situation lourde de dangers observée dans les établissements scolaires dont les acteurs ne semblent pas mériter les mêmes égards », lit-on dans le communiqué.

Le Directoire national du CUSEMS n'a pas non plus manqué de dénoncer « l'inertie des autorités dans la mise en œuvre de palliatifs aux insuffisances de notre système éducatif révélées par la covid-19, leur immobilisme dans la mise en œuvre des accords du 30 avril 2018 malgré la posture patriotique des enseignants». Suffisant pour le Directoire «d'exiger la reprise immédiate du monitoring sous la houlette d'une personnalité crédible ayant de l'autorité sur les différents ministres dont dépend la matérialisation des points d'accords».

Le Directoire national du CUSEMS a également fustigé les arrestations du président de Horizon Sans Frontière, Boubacar Sèye et du professeur d'anglais au lycée El Hadj Baba Diongue de Podor, Samba Tall (finalement libéré). Il appelle ainsi «toutes les organisations de la société civile crédibles à constituer rapidement un large front pour mettre un terme aux dérives liberticides caractéristiques de ce régime».

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.