Congo-Kinshasa: Leila Zerrougui fait un bilan de son mandat en RDC

Au terme de sa mission en République Démocratique du Congo, Leila ZERROUGUI, représentante spéciale du Secrétaire Général de l'ONU, Antonio GUTERRES, a fait un bilan positif de sa mission en RDC, lors de son dernier point de presse tenu ce mercredi 20 Janvier 2021 à la Monusco UTEX AFRICA. Dans son bilan de trois ans, elle constate une évolution remarquable dans les secteurs de la sécurité et celui de la politique du Congo. Tout au long de son allocution, elle a précisé également que malgré les multiples difficultés qui persistent encore, la RD Congo est en train d'avancer sur des bonnes traces.

Dans sa mission de rétablir la paix et de lutter contre les forces négatives, Leila ZERROUGUI constate une évolution premièrement dans le secteur de la sécurité en République Démocratique du Congo. Signalant que, trois années plus tôt, la RDC avait des zones envahies par des groupes armées irrégulières qui font la guerre à la RDC durant des longues années. Ces zones rouges étaient inaccessibles par les forces armées congolaises parce qu'elles étaient prisent par les rebelles. Cependant, actuellement l'avancée se constate car il n'y a plus aucun endroit sur le territoire de la République Démocratique du Congo où les FARDC ne peuvent accéder.

En effet, au sujet de la guerre et les massacres à l'Est du Congo qui n'ont pas encore pris fin, Leila ZERROUGUI signale que la situation est encore fragile mais cette évolution doit être un acquis que la RD Congo doit préserver. Elle a martelé sur le fait que la RD Congo doit en ce jour travailler afin de préserver la paix et les acquis des évolutions pour arriver à mieux avancer.

Précisons que dans le domaine des violences sexuelles également, la représentante du Secrétaire Général M. Antonio GUTERRES, souligne des progrès. «Il n'y a plus des viols massifs, il y a plutôt des violences criminelles, des crimes organisés », a-t-elle précisé. Néanmoins, elle a souligné que c'est le renforcement de la justice qui a mené à ce résultat, notamment par l'arrestation des certains militaires ayant commis des violences sexuelles, ainsi que par la lutte contre les impunités. En effet, cette démarche de lutte contre les impunités, dans le secteur des violences faites à la femme, Leila ZERROUGUI précise que la République Démocratique du Congo n'est pas encore un paradis sur terre, mais que la justice congolaise essaie de répondre et de ne pas laisser des tels actes impunis lorsque les coupables sont identifiés.

Aussi, dans ce sujet des violences faites aux femmes, Leila ZERROUGUI a salué la force dont la femme congolaise fait preuve, « la femme congolaise subit de plein fouet, le conflit, la pauvreté, mais cette femme est dans la rue, dans les marchés. Elle s'engage dans la société pour le bien de son pays », a-t-elle déclaré.

Ainsi, au-delà du travail abattu durant ces trois dernières années, il faut retenir que la RDC est encore loin d'être un paradis sur terre, c'est dans ce sens que Leila ZERROUGUI propose que la RD Congo continue à renforcer la justice, des actions là où il n'y a pas eu assez d'avancées comme au Kasaï mais, aussi stabiliser les institutions du pays.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.