Sénégal: Hôpital Youssou Mbargane Diop de Rufisque - L'établissement veut faire peau neuve pour 2021

22 Janvier 2021

L'hôpital Youssou Mbargane Diop de Rufisque veut en finir avec cette mauvaise image de laisser-aller et de mauvaise gestion qui lui colle à la peau depuis plusieurs années. Le nouveau directeur compte imprimer sa marque à la marche de la structure sanitaire et annonce « une nouvelle ère sur l'hôpital ».

Face à la presse, Mamadou Ndiaye a décliné sa feuille de route pour l'année 2021. Les points saillants de cette nouvelle année pour L'EPS de niveau 2 sont, entre autres priorités, le renforcement de la structure en personnel de qualifié avec l'appui de la tutelle et des collectivités territoriales, la poursuite des politiques de gratuité (césarienne, plan Sésame) et l'informatisation des systèmes de gestion des patients et de l'information sanitaire.

Ce programme vient compléter les travaux déjà entamés grâce à un appui de 100.000.000 F CFA obtenu du ministère par le directeur sortant. Ces travaux portent sur la réhabilitation du Service d'accueil des urgences, de la maternité et de l'unité de néonatologie ainsi que de la chirurgie entre autres. La nouvelle équipe, avec ces programmes de réhabilitation, vise à restaurer le prestige de son établissement sanitaire et reconquérir la confiance des populations afin qu'elles viennent s'y faire soigner au lieu d'aller à Dakar. Dans ce sens, le directeur annonce un relèvement du plateau technique et l'acquisition d'équipements médicaux « sur fonds propres et avec l'appui du ministère de la santé et de l'action sociale ou d'autres partenaires ».

Parlant d'autres partenaires, la nouvelle direction mise beaucoup sur le partenariat public privé mais aussi sur l'appui des collectivités territoriales, les communes, la ville et le conseil départemental. A en croire le nouveau directeur, ces institutions ont déjà été rencontrées et ont promis leur appui pour la réhabilitation de la structure.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.