Mali: Décès des soldats ivoiriens au Mali - 15 millions de FCFA remis à chaque famille endeuillée

22 Janvier 2021

Le Premier Ministre ivoirien, Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, a remis, le vendredi 22 janvier 2021 à Abidjan, la somme de 15 millions de FCFA aux différents représentants des familles des soldats décédés au Mali, pour leur exprimer la compassion de la nation ivoirienne.

Ils ont trouvé la mort à la suite d'une attaque contre un détachement ivoirien engagé au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Les 15 millions de FCFA remis à chaque représentant se répartissent comme suit : 5 millions de FCFA pour les parents et 10 millions de FCFA pour la veuve et les enfants.

Hamed Bakayoko a annoncé la prise en charge par le gouvernement de tous les frais liés aux obsèques de ces braves soldats tombés au champ d'honneur. Soulignant que leur sacrifice ne sera pas vain.

Le Chef du gouvernement a indiqué que le Président de la République présidera, le lundi 25 janvier 2021 à l'état-major des armées, la cérémonie d'hommage à la mémoire de ces héros. « Ce sera un moment de recueillement et de reconnaissance pour toute la nation », a-t-il déclaré.

Les soldats ivoiriens décédés, le mercredi 13 janvier 2021 au Mali sont : les sergents-chefs Adama Bakayoko et Yacouba Doumbia, le sergent Amian Guiégui et le caporal Moustapha Bamba.

La présence des soldats ivoiriens au Mali entre dans le cadre de l'intégration sous-régionale pour aider ce pays à retrouver la paix et la stabilité.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.