Egypte: L'ONU entérine une résolution égyptienne pour enraciner la paix, la tolérance et protéger les sanctuaires

L'Assemblée générale de l'ONU a entériné une résolution avancée notamment par l'Egypte, l'Arabie Saoudite et le Maroc prévoyant l'enracinement de la paix, de la tolérance et la protection des sanctuaires religieux.

Cette résolution intervient sur fond de montée du fanatisme, de la discrimination sur la base de la religion et du besoin croissant de consolider les valeurs de la tolérance, du vivre-ensemble et de l'acceptation de l'autre, a affirmé le délégué permanent de l'Egypte auprès de l'ONU, l'ambassadeur Mohamed Idriss, expliquant que tous les pays étaient invités à adopter des mesures efficaces pour faire face à la haine et au racisme.

Il s'agit également de la deuxième résolution proposée par l'Egypte avec d'autres Etats et que l'ONU approuve en l'espace de deux mois concernant la culture de la paix, le renforcement de la tolérance et des libertés religieuses, l'ONU ayant validé le 21 décembre 2020 une résolution portée par l'Egypte et les Emirats arabes unis proclamant le 4 février, journée mondiale de la fraternité humaine.

"L'intérêt porté par l'Egypte à ces questions émane de son rôle civilisationnel dans la diffusion de la modération, du juste-milieu, de la cohabitation et partant de sa responsabilité dans l'établissement d'un dialogue constructif entre les religions et cultures", a -t-il poursuivi, expliquant que le but était aussi de contrer les stéréotypes négatifs et stigmatisation auxquels sont exposés les individus en raison de leur croyance religieuse.

La résolution demande au secrétaire général de l'ONU de tenir une conférence mondiale pour amener les Etats à prendre des mesures précises pour traduire en actes le plan de l'ONU de protection des sites religieux, élaboré par l'Alliance des civilisations des Nations unies.

A La Une: Egypte

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.