Madagascar: Dégâts cyclonique à Mahajanga - Plusieurs sinistrés et des arbres déracinés

Le passage du cyclone Éloïse dans la région Boeny dans la nuit du 20 au jeudi 21 janvier a laissé de nombreuses séquelles à la population.

Notamment dans les districts de Mahajanga 1 et 2, la coupure d'électricité et de l'eau du robinet a duré trois jours. Hier dans la matinée, de nombreux foyers dans plusieurs quartiers de la commune de Mahajanga étaient encore plongés dans le noir et sans eau potable.

C'était le même scénario qu'il y a exactement une année et à la même date. Les mêmes désagréments et préjudices s'étaient produits.

Le bilan fait état de centaines de personnes sinistrées qui ont dû rejoindre la maison de quartier d'Ambalavola pour se protéger de l'inondation.

Les habitants des quartiers dont d'Ambovoalanana autour du vallon de mitzinger étaient les premiers arrivés.

Par ailleurs, des maisons ont été détruites suite à l'effondrement d'un grand arbre à Mahabibokely dans la nuit du passage d'Éloïse mercredi soir.

Plusieurs branches étaient cassées et des arbres déracinés à Mahajanga be devant le tribunal de 1ere instance de Mahajanga.

Sur la RN 4, près de la station World Voice Madagascar ou WVM, un poteau électrique de haute tension était défoncé et ses fils s'étaient écrasés sur le toit d'une maison.

Par ailleurs, les cours étaient vaqués jeudi toute la journée. Tandis que les responsables de la gare routière nationale à Aranta ont décidé d'annuler les départs de jeudi matin.

«Nous avons pris des dispositions par précautions face aux obstacles provoqués par des troncs d'arbres sur la voie publique le long de la nationale. Les taxis-brousse ont pu reprendre les départs dans la soirée du jeudi», avait expliqué le coordonnateur régional de l'Att de Mahajanga, Toky Rahaingo jeudi matin.

Sur la RN 4, à la sortie de Mahajanga dans le district de Mahajanga 2, le temps était déjà sec à 10km de Mahajanga, ce jeudi là.

Le passage du cyclone n'a provoqué aucun dégât majeur. Des troncs d'arbres ont quelques peu jonché entre Ambovondramanesy jusqu'à Ankarafantsika, mais les riverains sur place ont déjà dégagé le passage.

L'on appréhendait un embourbement important à Andranofasika mais finalement, la voie était libre, les sables n'ont pas été présents. Éloïse a épargné les districts d'Ambato Boeny et Marovoay.

Contrairement à Mitsinjo où les toits des écoles Ceg de la Fjkm et de l'Epp dAmbararatabe à Mitsinjo ont été happés par les souffles de rafales de vent. Des clôtures en tôle ou en brique et satrana ont été soufflées par le vent.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.