Madagascar: Ambositra - Un enseignant tué dans une embuscade

Un professeur d'histoire et géographie du lycée d'Ambondromisotra, dans l'Amoron'i Mania, a été abattu dans une embuscade, hier matin. Sa femme et leur garçon ont été blessés.

Un crime odieux commis en plein jour. Hier matin, entre 9 et 10 heures, sur la RN35, un professeur d'histoire et géographie du lycée d'Ambondromisotra Ambatofinandrahana, dans la région Amoron'i Mania, a froidement été exécuté par balles. Il avait 29 ans. Ce guet-apens qui lui a coûté la vie était l'œuvre de six bandits.

La femme du défunt, âgée de 36 ans, et leur garçon ont été blessés. Ils se trouvent maintenant soignés au centre hospitalier de référence régionale (CHRR ) de Volafotsy Ambositra.

À moto, l'enseignant et sa famille rentraient à Fianarantsoa quand le pire s'est produit. L'acte a été perpétré au moment où ils sont passés par le pont de Bemanta menant à Ambondromisotra.

20 000 ariary

Les criminels n'ont pas hésité à faire feu sur eux. Ils les auraient pris pour des prêteurs-convoyeurs qui parcourent habituellement les zones rurales dans cette contrée.

Selon des bribes d'informations provenant du gouvernorat, les malfaiteurs n'ont trouvé que 20 000 ariary sur leur victime. « Outre cet argent, ils ont emporté le papier de la moto et un sac contenant une carte bancaire. Ils leur ont tiré dessus pour des broutilles. Ils n'ont pas touché à leur deux roues », rapporte la gendarmerie de la brigade d'Ivato Centre qui est saisie de l'enquête.

« Nous étions au reboisement quand nous avons reçu l'alerte. Des gendarmes ont aussitôt été envoyés sur place. Ils ont évacué le monsieur vers un centre hospitalier de base (CSB I) à proximité. Il n'a malheureusement pas survécu. Il avait reçu des chevrotines », explique la gendarmerie.

L'équipe de la direction régionale de l'éducation nationale (DREN) est venue rendre visite à la femme et son garçon à l'hôpital. Elle s'occupera du transport du corps de l'enseignant défunt vers Ambondromisotra.

La gendarmerie est sur les traces des bandits qui ont pris le large dans les buissons après leur forfait.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.