Madagascar: Dégâts cyclone Eloïse - Des établissements scolaires détruits

À Maroantsetra, près de trois mille élèves dans quarante-neuf établissements n'ont pas de salles de classes.

Le passage de la forte tempête tropicale avait laissé de nombreuses séquelles surtout sur les infrastructures scolaires. Sept régions ont été principalement touchées par le passage du cyclone Eloïse. La première est la région d'Analanjirofo, puis Atsinanana, Boeny, Melaky, Sava et enfin la région Diana. Le bilan par rapport aux écoles bâtiments administratifs et quelques routes nationales est lourd. Selon le dernier bilan du BNGRC hier, cent quarante-deux établissements ont été partiellement touchés.

Tandis que douze autres ne peuvent plus être récupérés, puisqu'ils sont totalement abîmés. Pour la région Analanjirofo par exemple, près de cinquante huit écoles ont été pratiquement ravagées. Pour le district de Maroantsetra, nombreux établissements ont été totalement endommagés après la traversée d'Eloïse. « D'après le rapport qu'on a reçu récemment, près de quarante-neuf établissements viennent d'être partiellement touchés, dont près d'une centaine de salles de classes ne pourront plus accueillir les élèves lors de la reprise des cours », explique Jean Ismaël, Chef de la circonscription de Maroantsetra. Pour la plupart, les dégâts sur les infrastructures scolaires sont importants pour certains fokontany de Maroantsetra.

Ainsi, sur les quarante neuf établissements, la plupart n'ont plus de toits, les murs sont détruits, les salles de classes ont été inondées. Deux salles de classes ne pourront plus être récupérées après cette catastrophe naturelle. « Elles étaient fabriquées avec des produits locaux, dont des feuilles de ravinala. Ces dernières n'ont pas pu résisté aux puissantes rafales apportées par le cyclone », déplore le chef Cisco.

Reprise des cours lundi

Ainsi, près de trois milles élèves sont privés de cours. Surtout que les activités pédagogiques ont été suspendues jusqu'à hier dans cette circonscription scolaire. Néanmoins, l a Cisco avance comme solution provisoire l'installation de plusieurs tentes au lieu et place des infrastructures scolaires jusqu'à ce que la réhabilitation des salles soit effectuée.

La reprise des cours a été annoncée pour ce lundi. « Les parents d'élèves et la communauté villageoise vont s'occuper de la réhabilitation des salles de classe détruites. Pour hier et ce jour, les parents vont nettoyer aux alentours des salles de classe afin qu'elles puissent accueillir les élèves à partir de lundi », enchaîne le responsable. Hier, la situation semblait se rétablir dans plusieurs quartiers de Maroantsetra.

« Le niveau de l'eau a commencé à baisser hier et ce jour. La vie commence à reprendre son cours », rassure un habitant, contacté sur le lieu. Dans la région Boeny, cinquante écoles ont été endommagées. Les bâtiments administratifs et les routes nationales, ainsi que les infrastructures scolaires, sont les plus touchés. Pour hier, le bilan provisoire enregistre près de trois milles sinistrés dans les sept régions concernées.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.