Maroc: Casablanca - Cinq interpellations pour liens présumés avec un réseau criminel actif dans le trafic de cocaïne (DGSN)

Rabat — Les éléments de la brigade criminelle préfectorale de Casablanca sont parvenus, vendredi, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à interpeller cinq individus pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans le trafic de cocaïne.

Quatre des suspects ont été appréhendés à l'intérieur d'une maison au quartier "La Gironde" à Casablanca, tandis que le cinquième a été interpelé à bord d'un véhicule à quatre roues motrices pendant qu'il venait chercher une quantité de cocaïne, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les opérations de fouille effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis la saisie d'un kilogramme et 480 grammes (1,48 kg) de cocaïne, en plus d'un morceau de chira, de téléphones portables, de deux balances électriques et d'une somme d'argent soupçonnée provenir de cette activité criminelle.

Les mis en cause, dont deux femmes et une personne recherchée au niveau national dans des affaires de drogue, ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée par la brigade criminelle préfectorale sous la supervision du parquet compétent, afin d'élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire et de déterminer l'ensemble des ramifications et liens éventuels de ce réseau criminel, précise la même source.

Cette affaire s'inscrit dans le cadre des opérations sécuritaires intenses et conjointes entre les services de la DGSN et de la DGST pour lutter contre le trafic de drogue et de psychotropes, conclut la DGSN.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.