Algérie: La CONASADH dénonce l'embargo imposé aux maisons des militants dans les territoires occupés

Bir Lahlou — La Commission nationale sahraouie des droits de l'homme (CONASADH) a dénoncé vigoureusement vendredi la politique d'embargo imposée par les autorités de l'occupation marocaine aux maisons des militants sahraouis dans les territoires occupés.

Dans un communiqué, la CONASADH a dénoncé énergiquement l'embargo imposé aux maisons des militants sahraouis par le Maroc dans les territoires occupées au vu et au su de la Minurso qui joue, désormais, "un rôle complice" avec l'occupation marocaine, exprimant sa solidarité "inconditionnelle avec toutes les familles sahraouies victimes de l'oppression marocaine".

A ce propos, elle a renouvelé son appel en direction du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour assumer sa mission consistant, essentiellement, en la protection des civils sahraouis en temps de guerre, mettant en garde contre les séquelles issues des politiques oppressives de l'occupation marocaine.

Elle a, en outre, appelé le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) et les instances de surveillance relevant de l'ONU a faire pression sur le Maroc pour l'ouverture des territoires sahraouies occupées aux organisations internationales, aux observateurs et aux journalistes pour s'enquérir de la situation alarmante des droits de l'Homme.

Exhortant l'ensemble des organisations et instances internationales et nationales au lancement de campagnes de sensibilisation pour faire pression sur le Maroc en vue de libérer les détenus sahraouis jugés pour leur positions politiques, la CONASADH a affirmé qu"elle suivait, avec beaucoup d'intérêt, la dégradation flagrante des droits de l'Homme dans les territoires occupés, suite à l'agression militaire menée le 13 novembre dernier contre le peuple sahraoui.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.