Kenya: Foot - Le Kenya sanctionné pour violation des protocoles Covid-19

23 Janvier 2021

Deux membres de la fédération du Kenya ont été suspendus six mois par la Confédération africaine de football pour violation des mesures sanitaires contre le Covid-19 lors des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations, a annoncé la CAF vendredi soir. Une sanction assortie d'une amende de 2,2 millions de shillings, soit environ 16.400 euros, infligée à la fédération kenyane, a précisé la CAF dans un communiqué.

La suspension concerne le directeur de l'équipe du Kenya, Ronny Oyando, et le secrétaire général de la fédération, Barry Otieno. Avant un match de qualification pour la CAN perdu 2-1 contre les Comores en novembre, la sélection kényane avait initialement refusé de faire tester ses membres, selon la CAF. Devant l'insistance des Comoriens, elle s'était finalement soumise au procédé.

« Les résultats des tests sont arrivés juste avant le coup d'envoi, à cause de longs délais » et « quatre joueurs » kényans ont été déclarés positifs, a détaillé la confédération dans son communiqué. En l'apprenant, M. Oyando et M. Otieno, « ont contesté les résultats, (... ), les ont arrachés des mains de l'arbitre et les ont déchirés », a expliqué la CAF.

La rencontre s'était déroulée alors même que « quatre joueurs kényans, dont le capitaine Victor Wanyama, avaient été testés positifs au coronavirus, et ont pourtant pris part au match, risquant de contaminer l'équipe adverse, tout comme leurs coéquipiers et les arbitres ».

La CAF avait déjà infligé une amende d'un million de shillings (7.500 euros) au Kenya, après une violation du protocole sanitaire lors du match aller par deux hommes politiques kényans, qui étaient venus parler à l'équipe sur le terrain dans le stade de Nairobi.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.