Sénégal: Projet citoyen - La musique au service de l'engagement syndical

23 Janvier 2021

Dans une fusion assez accrocheuse, la musique s'est mise au service des droits des travailleurs et de la lutte syndicale. À travers le son et le clip dénommés «Syndiquons-nous», mis en ligne en décembre dernier, cinq artistes-interprètes prêtent leurs airs au combat, avec des paroles écrites par le rappeur Gunman Xuman et la hip hopeuse Moonaya. En plus de cette dernière, on retrouve les prestations du koriste Noumoucounda Cissoko, Gina Sané, Empress Celyah et Derka.

Cet hymne défend, dans un texte éclectique, «le droit de revendiquer, de négocier». Il invite à l'organisation et à la protection des travailleurs pour la libre expression de leurs doléances et opinions en vue de décourager l'injustice, les menaces, le bâillonnement et autres abus. C'est un appel à l'union professionnelle et à la responsabilité syndicale pour un épanouissement collectif et de meilleures conditions de travail. On retrouve, comme langues, le wolof, le pulaar, le mandenkan, le bambara, le créole cap-verdien, le français et l'anglais.

Moonaya, en quelque sorte égérie de ce projet citoyen et artistique, y étale ses bons talents de chanteuse et de slameuse notamment. Dans un style incisif et limpide, elle puise à la culture procédurière du hip hop pour défendre le petit peuple ouvrier et réclamer la justice aux décideurs. Noumoucounda Cissoko y prouve aussi encore sa dextérité avec la kora et son sens rythmique avec ses coups manuels sur la calebasse. Toute cadence qui accompagne sa forte voix de djali. Les romances rappées de Gina sonnent aussi bien, à côté des mélopées fluviales, et pour rejoindre les airs insulaires de la Cap-Verdienne Empress Celyah.

Ce projet est produit par le Bureau international du travail, basé à Dakar, en faveur de la ratification et de la mise en œuvre des Conventions 87 et 98 de l'Organisation internationale du travail (Oit) portant liberté syndicale et droit de négociation collective. L'objectif général est d'attirer et fidéliser les jeunes travailleurs des secteurs privé, public et informel à la syndicalisation en incluant les migrants et les personnes vivant avec un handicap. Le but étant de toucher un maximum de personnes avec une action s'inscrivant dans la durée.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.