Cote d'Ivoire: Production et distribution des CNI - Le DG de l'Oneci explique la lenteur

Le directeur général de l'Office national de l'Etat civil et de l'identification, Sitionni Gnénin Kafana, était face à la presse, hier, au Plateau. Il a présenté le bilan de l'opération d'enrôlement démarrée en 2020.

Il en ressort que l'Oneci n'a produit, à ce jour, que « un peu plus d'un million de Cni » sur 2,4 millions de personnes enrôlées. C'est-à-dire « l'objectif de produire 12 millions de Cni en 2 ans », rappelé dans un film institutionnel, avant les échanges avec les journalistes, est bien loin d'être atteint. S'agissant de la lenteur de la distribution des Cni, le Dg de l'Oneci a fait savoir que cela est dû soit aux Sms qui n'arrivent pas aux pétitionnaires où ils traînent les pas, étant donné que les anciennes Cni restent valables jusqu'en juin 2021.

Aussi, a-t-il rassuré les Ivoiriens que le processus de production est maintenant « rodé ». La capacité de production se chiffre à 500 000 Cni par mois. Cette capacité pourrait passer à un million de Cni dans les semaines à venir, selon le patron de l'Oneci. Pour ceux qui n'ont pas été enrôlés, rien n'est perdu. Sitionn Gnénin Kafana a informé que l'opération se poursuit.

Pour les populations qui n'ont pas facilement accès à l'Internet, pour les paiements des timbres en ligne, la Poste de Côte d'Ivoire et d'autres structures ont été sollicitées pour faciliter l'opération. Des agents sont en formation pour accroître les centres d'enrôlement. Pour les pétitionnaires qui n'ont pas encore leurs Cni, il est possible de vérifier la disponibilité sur le site Oneci.ci ou Rnppci.ci.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.