Cote d'Ivoire: 125 ans d'évangélisation de la Côte d'Ivoire - Un séminaire charismatique pour booster l'évangélisation

22 Janvier 2021

A l'initiative de l'abbé Norbert Eric Abékan, pionnier du Renouveau charismatique catholique en Côte d'Ivoire, un séminaire charismatique sur l'évangélisation en Côte d'Ivoire a débuté, hier, à la paroisse Sainte Famille de la Riviera et prendra fin aujourd'hui.

Le thème est : « Défis actuels de l'évangélisation : contribution du courant charismatique en Côte d'Ivoire ». Cette rencontre a lieu dans le cadre des 125 ans d'évangélisation de la Côte d'Ivoire. Mais également dans le contexte de la Covid-19. Ce qui a fait dire à l'abbé Abékan : « Si un petit virus a réussi à mettre en branle le monde entier, à semer la mort sur son passage et continue d'agir comme un mauvais esprit, combien plus l'Esprit de Dieu ne va-t-il pas agir pour rebâtir le monde ?»

Le prêtre a raconté comment la vie dans l'Esprit, dans l'Église catholique, avec le Renouveau charismatique, a commencé en février 1967 aux États-Unis où une trentaine d'étudiants de l'Université catholique de Duquesne, en Pennsylvanie, ont reçu le baptême dans l'Esprit-Saint, par la prière d'un groupe pentecôtiste, durant un week-end d'études bibliques. Ce grand mouvement est arrivé en Côte d'Ivoire au début des années 1980. « Ce vent a fait naître beaucoup de charismes. Voilà l'œuvre de Dieu. Je souhaite que ces deux jours fassent avancer le Renouveau charismatique catholique dans ce pays », a-t-il dit, en indiquant que ce mouvement apporte beaucoup à l'Église catholique. « Grâce à ce mouvement, beaucoup de nos frères qui sont partis reviennent ». Le Renouveau suscite aussi, selon lui, de nombreux prêtres. Il a également évoqué la naissance des communautés et fraternités nouvelles, au nombre desquelles la Communauté mère du Divin Amour, la première à être reconnue par l'Église.

L'abbé Abékan a profité de l'occasion pour remercier Dieu pour les personnes qui vont partager leur expérience durant ce séminaire. En tête d'affiche avec lui-même, le père Raoul Mambo Kouadio, premier prêtre de la Communauté mère du Divin Amour, fondateur de la Communauté missionnaire Regina Pacis. Le père Peter Aman Cobbina, curé de la paroisse Sacré-Cœur de Grand-Bassam et pionnier du Renouveau et le frère Clément Akobé, fondateur de la Communauté mère du Divin Amour.

Pour Adoh Paul, président de la Coordination nationale des communautés nouvelles de Côte d'Ivoire, ce séminaire peut être vu comme un bilan de la présence et de la mission de la famille du Renouveau charismatique, des groupes de prière, des communautés, des fraternités, des ministères et de tous ceux qui ont fait l'expérience de l'effusion de l'Esprit et qui témoignent de Jésus vivant, dans la puissance de l'Esprit-Saint.

Il a fait savoir qu'au cours de la 111e Assemblée plénière tenue du 14 au 20 janvier 2019, à Man, la Conférence des évêques catholiques de Côte d'Ivoire a approuvé les statuts et règlement intérieur de la Coordination nationale des communautés nouvelles en Côte d'Ivoire. Ces statuts assignent comme objet à la coordination : la création d'un cadre sain de croissance et d'épanouissement des communautés nouvelles dans la communion et l'unité dans l'Église, famille de Dieu, en vue d'imprégner la Côte d'Ivoire et le monde du message de l'évangile.

Il a, par ailleurs, cité les propos du Pape François à la naissance de Charis, un nouveau service unique pour toutes les expressions du Renouveau charismatique de l'Église catholique romaine : « ...Ce qu'on demande à des personnes qui ont reçu le baptême dans l'Esprit-Saint, c'est de commencer à faire quelque chose ensemble ». Pour Roger Angoh, berger national du Renouveau charismatique catholique qui représentait Séraphin N'Dathien, le représentant de Charis en Côte d'Ivoire, après près de 50 ans d'investissement sur le terrain, il est bon de marquer une pause pour relire, revoir le chemin parcouru afin d'envisager, sous l'éclairage du Saint-Esprit, le chemin à parcourir.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.