Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - Anguios Nganguia Engambé, candidat du PAR

Le président national du Parti pour l'action de la République Mâ (PAR), Anguios Nganguia Engambé, va à nouveau défendre les couleurs de son parti à l'élection présidentielle du 21 mars prochain. Il a été désigné, le 22 janvier à Brazzaville, à l'issue des primaires organisés par sa formation politique.

Le scrutin primaire s'est tenu exclusivement à Brazzaville où quatre bureaux de vote y étaient installés, dont deux à Talangaï, dans le 6e arrondissement, et deux à Poto-Poto dans le 3e. Trois candidats étaient en lice, à savoir: Anguios Nganguia Engambé, Médard Moranga et Eveline Murielle Bikouta, pour un corps électoral de près de 19 000 votants.

A l'issue du vote, le président-fondateur du PAR a remporté le scrutin avec 59% des voix. Il va ainsi, comme il l'avait fait en 2009 et 2016, porter l'étendard de son parti à l'élection présidentielle du 21 mars prochain.

« Les primaires que nous organisons, la veille de chaque élection, sont l'expression de la démocratie. Aujourd'hui, je suis à nouveau désigné candidat du PAR à la présidentielle du 21 mars 2021, je suis très ravi », s'est réjoui le président du PAR-Mâ.

Réagissant à ce propos, le candidat désigné s'est engagé à défendre l'étendard du PAR jusqu'au bout. Il dit avoir réactualisé son projet de société qu'il avait proposé aux Congolais en 2016. Dans celui-ci, il propose aux futurs électeurs plusieurs actions salvatrices au profit de la nation.

« Si je suis élu président de la République, je ferai de l'éducation nationale, la santé publique, l'agriculture, l'électrification du Congo, la sécurité publique, les transports, la justice équitable, l'environnement et les technologies de l'information et la lutte contre les antivaleurs mes chevaux de bataille», a-t-il souligné.

A propos des accords que son parti a signés avec l'Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki) de Guy Brice Parfait Kolelas, le président du PAR-Mâ a précisé que l'alliance restera en vigueur. Celle-ci, a-t-il dit, prévoit que les responsables des deux partis peuvent se présenter à la même élection. Mais, si jamais l'un est élu président de la République, ils gouverneront ensemble, et lorsque l'un va au deuxième tour, le perdant doit le soutenir.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.