Egypte: Le PM lance un projet national de développement des villages

Le PM lance un projet national de développement des villages

Le premier ministre Moustafa Madbouly a annoncé le lancement du projet national de développement des villages égyptiens dans le cadre de l'initiative "vie décente", un projet très important lancé sous le patronage du président Abdel Fattah Al-Sissi.

Depuis ce site, le gouvernement lance un projet national très important sous le patronage du président Abdel Fattah Al-Sissi pour développer les villages égyptiens dans le cadre de l'initiative "vie décente", a dit M. Madbouly dans une allocution prononcée lors de l'inauguration du projet de pisciculture Al-Fayrouz.

Ces grands projets nationaux mis en œuvre par l'État égyptien ne le sont pas par coïncidence, mais nous avons appliqué, dans ces projets nationaux, la méthode scientifique que de nombreux pays en développement ont suivie, dont les conditions étaient similaires à celles de l'Égypte, et qui ont réalisé un boom et un développement au cours des quatre dernières décennies, a-t-il expliqué.

La vision de l'Egypte 2020/2030, qui a été élaborée après l'arrivée au pouvoir du président Abdel Fattah Al-Sissi à la mi 2014, a pour objectif d'assurer une bonne vie à tous les citoyens égyptiens dans les zones rurales et urbaines et avoir une forte économie basée sur la compétitivité, la diversité, la connaissance et la transition numérique, a poursuivi le chef du gouvernement.

Selon M. Madbouly, cette vision vise également à permettre à l'Egypte d'être parmi les 30 plus grands pays du monde grâce à la recherche scientifique et à l'application des principes de gouvernance tout en préservant la paix et la sécurité égyptiennes, qui figurent parmi les facteurs les plus importantes du développement et de la durabilité de la stabilité.

Dans le cadre de cette vision, un plan stratégique national de développement urbain en Egypte à l'horizon 2052 a été préparé sur toutes les nouvelles villes qui seront construites, avec les réseaux routiers, les services publics, les chemins de fer, les ports, les projets de pisciculture et la bonification des terres, a expliqué le premier ministre.

M. Madbouly a fait état de plus de 31 mille projets achevés ou en cours d'exécution et doivent être finalisés durant les trois prochaines années, ajoutant que le coût de ces projets est de plus de 5,8 trillions de LE, dont 3 trillions dépensés jusqu'à présent.

Durant 30 ou 40 ans, l'Etat n'a pas agi suffisamment pour répondre aux besoins croissants dus à l'augmentation de la population, ce qui a abouti à la situation actuelle, a-t-il noté, signalant que toutes les parties doivent agir parallèlement et élaborer une vision future sur l'augmentation de la population.

De 1977 à 2014, l'Egypte a réussi à construire 24 nouvelles communautés urbaines pour des investissements ne dépassant pas les 75 milliards de LE, a-t-il rappelé, précisant que la vision actuelle prévoit la construction d'une nouvelle série de villes de la quatrième génération pour assurer des logements décents à toutes les catégories, bâtir des communautés urbaines et assurer des millions d'emplois.

Aujourd'hui, nous avons 30 nouvelles villes en cours de constructions ou qui seront construites durant les trois ou quatre prochaines années pour des investissements d'à peu près 700 milliards de LE, a indiqué le premier ministre Moustafa Madbouly dans son allocution prononcée lors de l'inauguration du projet de pisciculture Al Fayrouz, à Port-Saïd.

L'objectif de la construction de ces villes est d'accueillir une augmentation de la population de 30 millions de personnes au cours de la période à venir, selon le chef du gouvernement.

En ce qui concerne le réseau routier, M. Madbouly a fait état de 7 mille km de nouvelles routes, sans compter 5 mille km de routes qui sont développées, soulignant que l'Egypte possède aujourd'hui un réseau routier sans précédent, grâce auquel le classement de l'Egypte sur cet indice s'est amélioré.

Nous avons un grand groupe de ports maritimes, les nouveaux ports, tels que Barnesi, Gargoub et aussi Aboukir qui entrera en service au cours de la période à venir, en plus de la promotion de l'efficacité de tout le réseau portuaire existant afin que l'Égypte soit un centre de commerce mondial, a-t-il dit.

Abordant les projets de bonification des terres, le premier ministre a rappelé que le président Abdel Fattah Al-Sissi avait lancé plusieurs projets nationaux géants, comme celui de construction de 100 mille serres, et celui de bonification de plus de 2,5 millions de feddans au cours des trois prochaines années.

Des investissements d'environ un trillion de LE ont été injectés dans le domaine du logement, selon le chef du gouvernement qui a expliqué qu'un million d'unités de logement ont été construites en cinq ans.

L'Etat a déployé de gros efforts dans le domaine des logements alternatifs aux zones à risques où vivaient un million de citoyens, a-t-il noté.

Dans le domaine des transports, 220 milliards de LE ont été dépensés pour développer les chemins de fer, a ajouté le premier ministre, affirmant que les moyens de transports internes ont été modernisés et que toutes les gares des chemins de fer seront développées dans les deux prochaines années.

M. Madbouly a évoqué les projets de métro électrique et de monorail, abordant le plus important projet que le président Al-Sissi a ordonné de mettre en place, lequel la construction d'un nouveau réseau ferroviaire doté des trains à très grande vitesse, qui doit couvrir une distance de 2 000 km.

A La Une: Egypte

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.