Congo-Brazzaville: Violences basées sur le genre - Le gouvernement s'associe à la société civile pour éradiquer le phénomène

Les agents du ministère en charge de la promotion de la femme ont échangé, le 22 janvier avec les responsables des organisations de la société civile aux fins de s'imprégner du contenu de la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que son plan d'action.

Au terme des échanges, la directrice de la promotion de la femme, Emilienne Gombouka, a signifié à la presse que la rencontre a permis aux cadre du ministère de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement de présenter aux participants le contenu de la stratégie nationale et ses axes prioritaires. Elle a estimé par ailleurs qu'il est nécessaire de conjuguer les efforts afin de mettre en place des stratégies communes de terrain pour exécuter les différentes actions contenues dans le plan national, un document visant à enrayer les violences que subissent les Congolaises.

« Nous sommes réunis pour présenter à la société civile la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que le plan d'action. Ce document contient les différentes politiques devant permettre au gouvernement et ses partenaires de mener les actions permettant de mettre fin aux violences dont sont victimes les femmes et jeunes filles », a expliqué Emilienne Gombouka.

Validés en décembre dernier, la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action contiennent les actions quadriennales qui doivent être menées sur toute l'étendue du territoire national.

Notons que dans les prochains jours, le tour reviendra au ministère en charge de la Promotion de la femme de présenter ce document stratégique aux partis politiques et autres entités.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.